:: 
Gestion des personnages
 :: L'affrontement :: Se défier Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

J'ai pas peur 8D

avatar
avatar

Citation : Je ne sais pas ce que je fais dans ce monde. Ai-je un but ? Si ce n'est avoir une chance de me lever demain, de respirer l'air du matin, de voir le soleil se coucher le soir ? Suis-je censé aider ces gamins ? Devrais-je changer complètement ? Je ne sais pas, je ne sais pas si le reste de ma vie se déroulera ainsi, si je mourrais demain, ou si je partirais loin d'ici. Je ne sais pas de quoi demain est fait, mais je n'en ai pas peur : je suis juste las de tout, trop las pour me préoccuper d'un lendemain.
Liens : Retrouve mon l'histoire, mes connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Oseras-tu ? (8
Groupe : Zonards
Messages : 74
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 1 Juil - 22:53

Mes défis !

Nom du joueur : Connor Joyce
Groupe du joueur : Zonards
Défis réussis : 1/1


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Citation : citation
Liens : Retrouve l'histoire de mon personnage, ses connaissances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Défie moi !
Groupe : Solitaires
Messages : 121
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Juil - 17:59

Je te défie

Le défi : No, tu vas avoir peur (a) Non, plus sérieusement, tu vas devoir écrire un texte où ton personnage rencontre un cheval et décide de monter dessus (je te laisse te débrouiller pour trouver la raison pour laquelle il irait essayer de monter dessus), mais se loupe et finit au sol, avec un gros mal de cheville et de poignet, et le Aïko qui lui lèche le visage (a) /o/ Aller, bonne chance xD
Temps imparti : jusqu'à fin juillet :3


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Citation : Je ne sais pas ce que je fais dans ce monde. Ai-je un but ? Si ce n'est avoir une chance de me lever demain, de respirer l'air du matin, de voir le soleil se coucher le soir ? Suis-je censé aider ces gamins ? Devrais-je changer complètement ? Je ne sais pas, je ne sais pas si le reste de ma vie se déroulera ainsi, si je mourrais demain, ou si je partirais loin d'ici. Je ne sais pas de quoi demain est fait, mais je n'en ai pas peur : je suis juste las de tout, trop las pour me préoccuper d'un lendemain.
Liens : Retrouve mon l'histoire, mes connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Oseras-tu ? (8
Groupe : Zonards
Messages : 74
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Juil - 18:01
Okay, j'ai déjà la scène 8D


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Citation : Je ne sais pas ce que je fais dans ce monde. Ai-je un but ? Si ce n'est avoir une chance de me lever demain, de respirer l'air du matin, de voir le soleil se coucher le soir ? Suis-je censé aider ces gamins ? Devrais-je changer complètement ? Je ne sais pas, je ne sais pas si le reste de ma vie se déroulera ainsi, si je mourrais demain, ou si je partirais loin d'ici. Je ne sais pas de quoi demain est fait, mais je n'en ai pas peur : je suis juste las de tout, trop las pour me préoccuper d'un lendemain.
Liens : Retrouve mon l'histoire, mes connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Oseras-tu ? (8
Groupe : Zonards
Messages : 74
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Juil - 15:30

Connor suivait Aïko depuis au moins dix minutes. Il suivait une piste, c'était soit un groupe d'enfant, soit une hypothétique trouvaille qui rapporterait de la nourriture. Le chien lui avait montré de nombreuses fois que son flair était très utile, il ne se trompait jamais d'ailleurs. C'est pourquoi le jeune homme se tenait derrière lui, à observer les lieux. Ils ne venaient pas souvent  et pour cause : cette zone n'était pas très habitée, il n'y avait rien à faire, Connor était donc assez surpris d'arriver dans cette endroit. Il leva les yeux vers le ciel et vit que les nuages couvraient progressivement le ciel, il faisait de plus en plus sombre. Il commençait à craindre un orage, s'il se mettait à pleuvoir ils seraient trop loin pour rentrer sec, et ses vêtements mettraient du temps à sécher, pour le peu qu'il y ait de la gadoue, ils rentreraient tous les deux crades comme pas possible.
M'enfin, il continua sa route, et soudainement Aïko se stoppa, le regard posé sur un terrain vague en face d'eux, et où on discernait une forme... étrange. Quatre pattes, et c'était grand, très grand. Il fit signe au chien de rester là où il était et surtout de ne faire aucun bruit, un aboiement et c'était fini, le cheval serait parti. Parce que oui, ça venait de faire tilt dans la tête du garçon : cet animal était un cheval qui appartenait sûrement au cirque. Donc dressé et entraîné. Il paraissait maigre, mais par rapport à d'autres animaux qu'il avait vu dans la ville ce n'était pas si horrible que ça. Il tenait debout, et on ne doutait pas qu'il puisse se mettre à galoper s'il ressentait la présence du jeune homme comme une menace. Connor arracha deux branches de l'arbre qui était à côté de lui. Dès qu'il avait compris, il s'était demandé ce que ça faisait de monter à cheval, d'aller plus vite que n'importe qui de cette ville sachant que les voitures ne fonctionnaient que s'ils restaient de l'essence. Ce qui était probable, mais désormais on utilisait plus ses pieds que le reste. Alors, équipé de ses deux branches d'arbre, le jeune homme avançait lentement vers le grand cheval noir. Il avait du mal à imaginer un spectacle de cirque avec ces animaux. Un spectacle de cirque tout court, en fait puisqu'il n'avait jamais mis un pied dans un de ces endroits. Il n'en voyait même pas l'intérêt. À pas de velours et avec précaution, il s'approcha de l'étalon qui mangeait tranquillement de l'herbe. Il tendit ses deux branches en faisant un bruit avec sa bouche, d'après ce qu'il savait, les cavaliers le faisaient pour les interpeller, ce qui marchait puisque le cheval releva la tête pour le regarder. Il eut l'impression que le cheval soupirait de ses naseaux où se trouvait la seule tâche blanche de tout son corps, mais il ne bougea pas. Normalement depuis le temps, il aurait dû redevenir sauvage, c'était surprenant. Il continua à avancer progressivement, lentement, et une fois devant le grand animal tendit ses feuilles. Ils passèrent quelques secondes à se fixer, sans qu'aucun ne cille, Connor ne savait pas comment réagir, il voulut donc l'approcher, une main levée vers lui, il hésitait. Ce n'était pas tous les jours qu'on essayait de monter sur un cheval sans avoir d'entraînement, ce n'était pas tous les jours qu'il approchait un cheval tout court. Le cheval souffla en tapant du sabot au sol. Connor se décida : il agrippa sa crinière noire et sauta sur le dos de la bête, en se retenant fermement pour ne pas glisser de l'autre côté (ce qui serait assez ridicule, il faut bien l'avouer). Mais tout ne se passa pas vraiment comme prévu : l'animal se mit à hennir soudainement, et à bouger dans tous les sens.

- Oh oh, calme-toi ! tenta-t-il d'une voix qu'il désirait douce en lui tapant sur l'encolure.

De nouveau, le cheval commença à ruer brusquement, en hennissant régulièrement. Connor serrait les jambes et se retenait fermement à la crinière du cheval. En fin de compte, ce n'était pas une bonne idée, vraiment pas. Du surplace on passa un galop, Connor se cramponnait comme il le pouvait, mais sans étrier, selle ou rênes, il glissait horriblement, et il commençait à sentir ses cuisses, pas du tout habituées à un tel mouvement, le lui dire méchamment. C'est pourquoi au bout d'un certain moment sa prise faiblit, et ses mains glissèrent, le cheval n'eut alors plus à faire aucun effort pour le désarçonner de son dos. Le jeune homme voulut se rattraper sur ses pieds dans un élan désespéré pour éviter d'avoir la tête dans la terre, mais sous le choc elle craqua et il se retrouva à rouler au sol en pleine terre, son poignet frappa avec force une barre de fer qui se trouvait à moitié enterrée dans le sol. Au moins il n'avait pas eu droit au crottin de cheval dans le visage, il pouvait s'estimer heureux. Une fois totalement arrêté, il s'assit à même le sol, en insultant ce cheval, jurant contre le ciel et le terre, et en se tenant le poignet où un bel hématome bleuissait déjà. Une ligne droit rouge se dessinait sur son bras, il grimaça. Sa cheville... Pitié qu'elle ne soit pas cassée, ça serait le pompon. Il allait relever le bas de son pantalon pour voir sa cheville, lorsqu'un poids plein de poil lui tomba subitement dessus. Il sentit la bave caractéristique d'Aïko sur son visage, et ne pût s'empêcher de rire, malgré l'envie de le faire dégager de là. Le chien ne cessa de le lécher que lorsque Connor le repoussa doucement de sa main intacte.

- Va falloir bouger, on peut pas rester dans une zone aussi dégagée.

Je suis une proie facile en ce moment. Le chien s'éloigna, Connor jeta un rapide coup d’œil à sa cheville enflée. Bon, il verra ça une fois rentré, pour le moment ils devaient bouger. Il se mit sur ses deux jambes... Non, en fait il ne se mit que sur une seule jambe puisque l'autre était un peu hors-service, il déposait à peine la pointe de son pieds et faisait tout pour ne pas trop s'appuyer dessus, sinon il grimaçait immédiatement. Cahin-caha et le bras replié contre lui-même, il se tourna une dernière fois pour regarder le cheval sombre, qui se tenait maintenant à l'opposé d'eux, et les ignorait. Il se fit la promesse qu'un de ces jours il tiendrait sur un cheval, même s'il finissait tout cassé à la fin. Si celui-ci était redevenu sauvage avec ces années, d'autres le seraient peut-être moins.
Connor quitta le terrain-vague, pensif, et surtout anxieux pour sa survie dans son état. Il allait devoir traverser toute la ville, il ne savait pas s'il en aurait le courage ou les capacités. Bon, il n'avait pas trop le choix, il n'allait pas s'effondrer ici pour si peu. Oh que non, il avait une revanche à reprendre.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Citation : citation
Liens : Retrouve l'histoire de mon personnage, ses connaissances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Défie moi !
Groupe : Solitaires
Messages : 121
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Juil - 22:51
Pauvre Connor... :c (mais je suis pas désolée héhé huhu)
Bref sinon : défi réussi \o/


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Qu'est-ce qui vous fait si peur dans le Hierophant?
» Les tunnels/grotte/passage souterrain et la peur
» Wyclef, la peur et les élites, la gauche du populisme
» La peur d'un cauchemar... [Terminer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Gestion des personnages
 :: L'affrontement :: Se défier
-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit