:: 
Partage & détente
 :: Les archives :: RP abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une matinée délirante ft Chad Braveheart

Invité
Invité
avatar
avatar
Mar 13 Sep - 1:00
Invité
Une matinée délirante
feat. Hugo Haldor & Chad Braveheart


Je crois que je n'avais jamais autant couru de ma vie.
J'avais entendu un de mes pièges se déclencher ce matin-là et l'inquiétude avait monté de niveau quand j'entendis un cri d'animal souffrant une seconde après. Gardant mon couteau à porter de main, je me dirigeais vers le dit piège. Ce n'était pas normal. Ce piège n'aurais pas du blessé qui que ce soit. Ou quoi que ce soit...
Arrivé à destination, je me rendis compte qu'il y avait eu un gros soucis avec ce piège. Je reprenais ma respiration qui se voulait lourde à cause de l'air chaud des marécages.
Un chien. Un chien... Mais qu'est-ce qu'il fichait là ? Il me regardait, les crocs sortis, grognant. Il avait mal. Et c'était ma faute... Je m'approchais lentement, la main tendue vers mon porte couteau, méfiant. Quand je fus sûr que je ne risquais rien, je détachais mon regard du cabot pour regarder le piège de plus près.
Ouais. En fait, ce n'était pas mon piège qui était à l'origine de son cri d'agonie. Mais celui d'un chasseur. Genre, les pièges mortels qui vous prennent à la jambe et qui vous arrache le pied. Vous voyez ? Le genre de piège pour lesquels j'étais contre. Je ne savais même pas qu'il y en avait un ici... Et en se débattant de mon filet, le chien avait roulé jusqu'au dit piège et s'était arraché la patte dedans.
J'vais vous passé l'étape ou mes jambes faillir devant le sang perdu du cabot et on va passer au sauvetage.
Le chien grognais toujours, contre moi cette fois. Il devait pensé que c'était mon œuvre et en partie, ça l'était... Mais qu'est-ce qu'un chien venait faire par ici ? Dans cet endroit glauque ou la seule bouffe qui existe c'est les moustiques ? Cherchait-il son maître ? Nan, il n'avait pas l'air en avoir un vu l'état dans lequel il était.


J'osais à peine m'approcher de lui. Il me faisait peur. Je pense qu'il devait être tout autant effrayer que moi, cela dit. Il était gravement blessé et ne pouvais même pas me fuir.
Je fis un aller-retour rapide au camp et vérifiant que personne ne me suivait, je prenais quelques cordes qui traînaient par-ci et par là. J'avais la ferme intention de soigner ce chien, qu'il le veuille ou non. Mais pour ça, il me fallait un minimum de sécurité.
Revenu vers lui, il tentait encore désespérément de s'échapper de mes filets.

-Non mais calme toi ! Je ne suis pas... Je veux t'aider, c'est tout.

Dit-je en répondant au chien qui grognait toujours après moi. Je ne pouvais pas le libérer. Il allait juste me bouffer. Je soupirais et je passais la corde autour de lui. Je faisais gaffe à rester à distance. Après deux ou trois essaie raté de lancer de corde, je souris, satisfait. Je pouvais le traîné jusqu'à l'arbre le plus proche et l'attacher.
Je n'avais pas l'intention de le défaire de son filet pour le moment. Mais au moins, il était immobilisé autour de l'arbre et même s'il pouvait m'atteindre avec sa patte arrière fonctionnelle, je pourrais opérer mes soins tranquillement.
En revenant du camps, j'avais piqué le nécessaire pour pratiquer mon intervention de fortune. On avait pas grand chose sous la main mais... J'espérais que ça serait assez.


Je préparais un petit feu à côté de moi pour faire fondre les clous de girofles dans de l'eau que j'avais récupérée dans une casserole également. J'en profitais que l'eau soit tiède pour laver mes feuilles de chou.
J'avais ensuite filtré l'eau et après l'avoir laissé un peu refroidir, me voilà parti pour une bataille avec le chien hargneux.
Il grognait et se débattait de plus belles lorsque je nettoyais sa blessure à l'aide d'un peu d'eau et d'un bout de tissus.

-Ne bouge pas, ne bouge pas. J'essaie vraiment de t'aider... Ce n'est pas facile... Pour moi non plus tu sais...

J'avais presque les larmes aux yeux. Non, en fait, j'avais les larmes aux yeux. Ce qui ne rendait pas les choses très faciles, du moins, encore moins facile... J'avais quand même réussit à appliquer le tissu et la plaie était dégagée des saletés. Je soupirais, la nausée montant. Ce n'était pas évident du tout de travailler sur une blessure … Comme celle là. Et encore moins dans cet endroit putride et infecte. Je prenais ensuite mes feuilles de chou que je plaçais doucement sur le moignon du chien. Ca allait un peu désinfecté. Immédiatement, avant que l'autre idiot ne bouge encore, je plaçais mon autre tissu trempé dans l'eau aux clou de girofles.
Je me pinçais les lèvres quand je l'entendis couiné sous l'effort que je faisais sur sa patte pour fixer le tissu à l'aide d'une petite cordelette.
Épuisé, le chien avait fini par se calmer et n'émettais plus que des gémissements dignes d'un chiot. Je tentais une approche, main lever vers son museau.
Echec, il avait faillit me mordre. Qu'est-ce que j'espérais. Il croyait que je lui voulait du mal, c'était une réaction normale...
Transpirant à chaudes gouttes, je soupirais de soulagement. Le mauvais moment était enfin fini, il ne restait plus qu'à trouver de quoi lui fermer sa plaie une fois désinfecté par mon mélange.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Une matinée entre amie [Nuage de Rêve]
» Et une matinée ennuyeuse de plus, une ! (libre !)
» Mauvaise matinée [Taylor D.]
» matinée paisible (pv Zero)
» Une courte matinée (pv. Soma)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Partage & détente
 :: Les archives :: RP abandonnés
-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Futuristes