:: 
Partage & détente
 :: Les archives :: Les vielles histoires :: Août 2021 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tu es chez toi chez moi. Ft Jane Lumbard

Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
Invité
avatar
avatar
Lun 3 Oct - 21:09
Invité
Tu es chez toi chez moi.
feat. Hugo Haldor & Jane Lumbard


- Il ne s'en ira pas. Les chances que son maître soit encore en vie sont extrêmement faibles. Et t'es adorable, pourquoi il ne t'aimerait pas ? Tu lui as sauvé la vie quand même. T'en fais pas Hugo.

Je regardais le plafond, toujours soucieux. Je lui avais sauvé la vie, c'est vrai. Mais je n'oubliais pas que c'était par ma faute, ou du moins en partie qu'il s'était retrouvé blessé comme ça. Et je n'étais même pas sûr que ce j'avais fait étais bien pour lui... Finalement, aimer, c'était peut-être plus douloureux qu'autre chose.

-Ca me rassure pas tellement plus en fait...

Ouais non. Savoir que son maître était peut-être mort ne m'aidais pas vraiment non plus. Ce serait horrible de préférer un homme mort pour garder son chien. Par pur égoïsme...

- Je peux l'approcher maintenant tu crois ?

Je souriais faiblement à Jane. Je doutais que dix minutes passées en sa présence suffirais au cabot pour l'adopter, il m'avait quand même fallu plusieurs semaines à moi. Bon d'accord, à ce moment-là il souffrais et était encore en état de choc, mais ne valait-il mieux pas garder ses distances pour le moment ?

-Je préfère que tu restes loin pour le moment, un geste mal placé pourrait... Enfin je ne veux pas prendre de risques pour l'instant. Laisse le s'habituer à toi.

Je retournais m'asseoir sur mon lit.

-Je crois que je vais aller demain en ville chercher ce dont j'ai besoin pour lui. Il n'aime pas cette jambe en bois et j'aimerais qu'il puisse se défendre s'il nous arrive quelque chose.

Après la bataille qui avait eu lieu début septembre, je préférais mettre toutes nos chances de notre côté. Il y avait eu de la casse l'autre fois.

-J'aimerais autant qu'il puisse fuir si on est attaqué de nouveau.  
Revenir en haut Aller en bas
Jane Lumbard
“My wørst enemy is my memøry.” ∞
avatar
avatar

Citation : "La lune est froide mais vient réchauffer mon âme la nuit."
Liens : Retrouve l'histoire de mon personnage, ses connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Défie moi !
Groupe : Forestiers
Messages : 90
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Oct - 22:19


  ❝ Tu es chez toi chez moi. ❞

 
Feat. Hugo Haldor ♥

 

 



Jane haussa les épaules, déçue. Bon bah ce n'était pas aujourd'hui qu'elle pourrait approcher le chien. Elle regarda le garçon aller s'asseoir sur son lit, et après quelques secondes d'hésitation elle alla s'asseoir à côté de lui. Elle prit une des mains du garçon et joua avec distraitement, concentrée sur ce qu'Hugo lui disait. Effectivement une jambe en bois ne devait pas être très agréable à porter. Mais elle avait déjà vu des chiens auxquels il manquait une patte qui courraient vite et sans problème. Après peut-être que ça n'était pas possible pour tous les chiens. Elle n'en savait rien du tout, elle laissait donc à Hugo le loisir de s'occuper du chien, étant donné qu'il était tout de même beaucoup plus débrouillard qu'elle.

- Sinon dans la vie de tous les jours ça va ? demanda-t-elle, toujours en train de jouer avec les doigts du garçon.

Elle avait sorti cette question sans réfléchir, mais en y repensant ça faisait un peu rabat-joie, et ça rappelait au deux adolescents que la vie de tous les jours n'étaient pas facile.

- Enfin je veux dire avec le chien quoi. Comment tu fais ? se rattrapa Jane.

Autant ne pas déprimer plus le garçon, qui semblait déjà fort stressé et inquiet pour le chien.

 


 

 
© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
 



Merci Hugo ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
avatar
Mar 4 Oct - 10:47
Invité
Tu es chez toi chez moi.
feat. Hugo Haldor & Jane Lumbard


Jane jouais distraitement avec ma main. Elle semblait quelque peu stressée. Sa question me semble légèrement tiré par les cheveux aussi d'ailleurs. Quelque chose n'allait pas. Ce n'était pas étonnant. L'attaque du mois dernier avait été un choc pour pas mal d'entre nous et puis peut être était-elle inquiète pour son frère. C'est vrai quoi, cette attaque avait secoué les esprits bien plus que l'on aurait pu s'y attendre...

Un retour violent à la réalité. On en avait besoin parfois je crois.

-Oui, ça va, ça a été dur au début mais, il à finit par s'habituer et... moi aussi.

Je posais ma seconde main sur la sienne, toujours en train de torturé mes pauvres doigts. Son frère... Je me demande ou il pourrait être actuellement ? Hm, j'avais beau dire qu'il était encore vivant et qu'il l'attendait quelque part, il était très jeune et depuis septembre, je doutais beaucoup plus de mes paroles qu'avant.

-Et toi, ça va ? Tu m'as l'air un peu stressée.

Je voulais qu'elle se confie à moi. Je veux dire... Plus qu'avant, je ne voulais pas qu'elle me cache des choses sous prétextes que ça pourrait me faire remonter de mauvais souvenirs, ou encore parce qu'elle avait peur de me gêner. C'était ma petite amie. Elle pouvait tout me dire. J'aurais peut-être du lui dire d'ailleurs... Mais c'était tellement évident pour moi. 
Revenir en haut Aller en bas
Jane Lumbard
“My wørst enemy is my memøry.” ∞
avatar
avatar

Citation : "La lune est froide mais vient réchauffer mon âme la nuit."
Liens : Retrouve l'histoire de mon personnage, ses connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Défie moi !
Groupe : Forestiers
Messages : 90
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Oct - 21:36


  ❝ Tu es chez toi chez moi. ❞

 
Feat. Hugo Haldor ♥

 

 



Hugo pose son autre main sur celle de Jane, et cette dernière releva la tête vers le garçon, intriguée. Elle comprit quand il prit une mine soucieuse, limite inquiète, et qu'il lui posa sa question. Jane prit le temps de réfléchir à sa réponse. En fait, elle allait plutôt bien. Elle en était la première étonnée, mais elle s'était facilement remise de l'attaque. D'accord au début elle avait eut peur toutes les nuits que d'autres enfants débarquent dans le camp, mais au fur et à mesure elle avait compris que ça ne risquait plus d'arriver de sitôt. Alors elle regarda les beaux yeux verts d'Hugo, puis eut un sourire un peu triste.

- Ça va plutôt bien, si on peut dire ça alors que c'est la fin du monde. Je veux dire : ma santé physique est OK. Mais ensuite morale... Ça dépend un peu quoi. Faut voir si c'est un bon jour ou pas. Soit je me dis que de toute façon on va tous mourir, soit je me dis que je m'en suis sortie jusque ici, que j'ai passé le plus dur. Et puis... Mes cauchemars ne s'arrêtent pas du tout, ça pèse lourd sur mon morale ça.

Jane soupira longuement. Si seulement ses cauchemars pouvaient s'arrêter. Voir son frère se faire tuer, ou des adultes se faire découper tous les soirs c'était pas franchement agréable.

- Et toi aussi ? En dehors du chien, ça va ?

Elle affichait un petit sourire pour l'encourager à parler. Jane, dans ces moments là, se sentait un peu comme avant l'épidémie, quand elle s'asseyait sur un banc dans la vie de récréation et qu'elle demandait "Alors toi, ça va ?" et qu'une très longue conversation partait de là, et paraît loin vers d'autres sujets. C'était avant la fin du monde tout ça. Jane se demandait si au fond les choses qui lui rappelaient sa vie d'avant n'étaient pas celles qui faisaient le plus mal, celles qui serraient le cœur de la jeune fille et qui lui rappelaient sans cesse "c'était avant pauvre fille. Plus jamais ça ne sera ainsi."
Jane finit par en avoir mal de voir les quatre murs autour d'elle. rester enfermer dans la cabane d'Hugo n'allait pas rendre sa journée plus joyeuse. Enfin si, parce qu'elle était en présence du garçon. Mais elle préférait bouger, marcher. Rester assise à parler c'était pas amusant. Alors que se balader dans la forêt tout en parlant, ça attirait beaucoup plus l'esprit de Jane.
Elle sera sa main autour de celle d'Hugo, avec laquelle elle jouait quelques instants auparavant, puis se releva en le tirant avec elle.

- Viens on va se balader Hugo ? demanda Jane, presque implorante.

 


 

 
© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
 




Merci Hugo ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
avatar
Mer 5 Oct - 11:58
Invité
Tu es chez toi chez moi.
feat. Hugo Haldor & Jane Lumbard


Je souris tristement. On avait subi quelques pertes assez lourdes et il m'étais difficile d'aller bien en y repensant. Mais, étrangement, heureusement ou malheureusement -ça dépend de quel point de vue on se place- je n'étais pas le seul, j'en suis sûr maintenant, à penser que tout ça n'avait aucun sens et que rien n'avais de raisons d'être réellement en définitif.

J'haussais les épaules pour lui montrer que cette histoire m'avait fait du mal. Mais qu'en règle général, j'allais plutôt bien quand même. Même si j'étais mort de trouille depuis l'attaque. Pas à cause du fait que j'avais peur qu'ils reviennent. Mais à cause de ce qui s'était passé en plein milieu de la bataille. Qui était disons le franchement, complètement surréaliste.

Mais ceci n'était pas à l'ordre du jour. Jane me proposa de sortir. Je ne crois pas qu'elle aimais rester enfermé quelque part trop longtemps. Alors, je me levais du lit et la suivait.

-Oui d'accord, d'accord ne tire pas comme ça j'arrive !

Lançais-je en rigolant à la jeune fille qui était ma foi plutôt pressé de partir d'ici. Je vous avouerais que l'endroit me rendait mal à l'aise aussi quand elle était là. J'étais nerveux et se passait beaucoup de trop de choses dans ma tête pour qu'il y est une quelconque logique à mon raisonnement, mais tout ce que je peux vous dire, c'est qu'un adolescent seul dans une pièce avec sa copine, peut imaginer beaucoup de choses à la seconde.

La timidité me ronge et ça me rend trop nerveux pour y penser vraiment en fait. Je n'avais qu'une envie, l'embrasser, la prendre dans mes bras, la serré contre moi.

Alors, une fois dehors, je me rapprochais doucement d'elle, tremblant, je passais mon bras autour de sa taille tendis qu'on marchait.

Je ne savais pas comment aborder le sujet du baiser à vrai dire. J'en avais vraiment envie mais... Enfin j'veux dire, la dernière fois je ne sais pas comment j'en est eu le courage. Et là ? Enfin, imaginez qu'elle ne veuille pas en fait ? Si ça se trouve elle n'a pas aimé du tout et elle veut juste me prendre la main ? Et si j'embrassais mal ?

En fait je crois que si elle en avais envie aussi, elle m'aurait montré un signe non ? Ou peut être que je suis trop bête pour les voir... Et si je lui demandais... ? Ca se fait ? Je ne sais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Jane Lumbard
“My wørst enemy is my memøry.” ∞
avatar
avatar

Citation : "La lune est froide mais vient réchauffer mon âme la nuit."
Liens : Retrouve l'histoire de mon personnage, ses connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Défie moi !
Groupe : Forestiers
Messages : 90
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Oct - 13:42


❝ Tu es chez toi chez moi. ❞

Feat. Hugo Haldor ♥





Elle sourit grandement à la réponse du garçon et l'entraîna dehors. Elle respira un grand coup, contente de sentir l'air frais sur son visage. Hugo passa son bras autour de la taille de Jane, et cette dernière rougit légèrement. Pas qu'elle n'appréciait pas le contact, bien au contraire. Juste qu'elle ne s'y attendait pas. Elle continua de marcher avec Hugo jusque dans la forêt, et devant le silence du garçon, Jane se sentit un petit peu mal à l'aise. Elle avait peur de paraître ennuyante alors qu'elle n'avait tout simplement rien à dire. Elle se sentait bien même sans parler, juste qu'elle avait peur de mal faire. Bref, des angoisses presque inutiles.

Le regard sur les feuilles des arbres au dessus de sa tête, Jane manqua de tomber, et se rattrapa en s’accrochant au bras du garçon. Elle s’excusa en rigolant, beaucoup trop maladroite. Un mouvement attira son regard, et Jane se figea. Loin devant elle se trouvait un lapin au pelage blanc immaculé. Elle mit sa main sur te torse d’Hugo dans un geste presque théâtral et mima « chut » avec ses lèvres. Elle tourna Hugo pour qu’il puisse voir le lapin, et sourit en grand, fière d’elle. Ce n’était pas tous les jours qu’un lapin osait s’approcher aussi près du camp. Déjà là, si jamais ils faisaient trop de bruit l’animal partirait sans demander son reste. Jane avança d’un pas pour être au niveau d’Hugo, mais le lapin se figea, puis partit en courant, tellement rapidement qu’il fit presque sursauter Jane.

- Tu l’as vu ? Tu l’as vu ?
piailla la jeune fille en souriant. Il était trop beau !

Elle n’avait même pas pensé au fait que ce lapin aurait pu nourrir son camp. Elle grimaça à cette pensée. Ça la dégoutait un peu de devoir tuer les animaux pour pouvoir les manger, même si il en dépendait de leur survie. De toute façon il était trop tard, l’animal était parti. Alors elle se retourna pour faire face à Hugo, toujours souriante. Esperons qu’il ne lui en veuille pas d’avoir laisser s’échapper l’animal…




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia




Merci Hugo ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
avatar
Mer 5 Oct - 15:43
Invité
Tu es chez toi chez moi.
feat. Hugo Haldor & Jane Lumbard


Jane nous stoppa dans notre élan, après une seconde d'hésitation, je regardais dans la direction qu'elle m'indiqua. Oh, le déjeuner ! Je regardais Jane, qui était fasciné par la bestioles. Personnellement, je n'ai jamais vraiment aimé les rongeurs... Ca mord ces trucs-là et je les préfère dans mon assiette. Mais je ne crois pas que je devrais lui dire ça... Ce serait l'un des pire tue-l'amour possible je pense.

Elle se tourna vers moi, les yeux brillants, enjouée parce qu'il devait passer dans son esprit pour un moment de normalité, une balade en forêt, alors que le monde va bien et que les animaux ne sont pas chassés par des gosses affamer. Je crois qu'elle était déçue qu'il s'en aille.

Je lui souris. Pas le sourire franc ou joyeux, le sourire... Compatissant. Elle s'émerveillait sur tout et n'importe quoi et parfois ça m'inquiétais. Parce que. La vie était dure. Et je ne voulais pas qu'elle souffre. Je passais ma main sur sa joue délicatement. J'avais tellement envie de lui dire que tout irait bien maintenant, que le monde serait sauvé et que la guerre s'en finirait bientôt...

J'avais tellement envie de lui dire que je serais toujours là pour la protéger et quoi qu'il arrive, on ne se ferait jamais tuer, ou blesser et qu'on pourrait sauver tout le monde...

Je crois que l'attaque du mois dernier m'avais fait prendre conscience que le monde n'irait pas mieux. Et qu'il fallait que j'arrête d'être immature en pensant naïvement que les gens finiront par se rendre compte que c'est ensemble qu'on peut y arriver et pas en s'entre tuant...

Que dieu m'entende. Je perdais espoir. Mais j'espérais toujours un peu qu'il me sorte de ma tromperie.

-Jane écoute...

Je fermais la bouche. Non, je ne pouvais pas lui dire qu'un jour, j'allais sûrement finir par y passer aussi. Nos vie ne dépassaient pas 19 ans dans ce monde. On était chassé, puis tuer. Et même sans atteindre notre 19ème année, les chances de rester en vie pour des gens aussi fragiles que moi, étaient minces. Je risquais d'y passer demain, ou la semaine prochaine qui sait...

Non je ne pouvais pas lui dire ça, alors qu'elle était... Heureuse.

-Non rien...

Finalement, un baiser vaut mieux que des paroles et c'est en me penchant sur ses lèvres que je dis tout ce que j'avais à lui dire. Peut être qu'elle ne comprendrait pas, peut être qu'elle s'imaginerait que ce n'était qu'un simple baiser.

Pour moi, c'était bien plus que ça. La promesse de la protéger autant que je le pouvais. Mais tout en sachant que ce ne serait pas éternel.
Revenir en haut Aller en bas
Jane Lumbard
“My wørst enemy is my memøry.” ∞
avatar
avatar

Citation : "La lune est froide mais vient réchauffer mon âme la nuit."
Liens : Retrouve l'histoire de mon personnage, ses connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Défie moi !
Groupe : Forestiers
Messages : 90
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Oct - 22:06


  ❝ Tu es chez toi chez moi. ❞

 
Feat. Hugo Haldor ♥

 

 



Hugo sourit doucement, sûrement en voyant la tête heureuse de Jane. Cette dernière était toujours en train de presque sautiller, et Hugo essaya de parler. Il dit deux mots : "écouté Jane". La jeune fille de calma presque instantanément. Hugo avait dit ça avec tellement de sérieux, Jane se demanda tout de suite si c'était grave. Elle fronça les sourcils, maintenant calme et concentrée. Elle regardait le garçon droit dans les yeux, un peu perturbée. Pourquoi avait-il une tête si sérieuse, à quoi pensait-il ? Quelles étaient les phrases qui tournaient dans la tête du garçon ? Jane n'en savait rien et cela la frustrait légèrement. Elle aurait pu l'aider à s'exprimer, parce que là Hugo avait l'air d'avoir du mal.

Hugo se pencha et l'embrassa, sans prévenir. Jane ne comprenait pas tout là. Lorsque leurs lèvres se séparèrent, elle se sentit un petit peu bouleversée, et fronça les sourcils. Elle regarda Hugo quelques secondes avant de baisser la tête. Toujours perdue, elle avança d'un pas puis entoura Hugo de ses bras pour le serrer doucement contre elle. Elle ne savait pas pourquoi elle faisait ça, mais son corps bougeait sans qu'elle ait à réfléchir. Elle ferma les yeux et expira longuement. La fin du monde, vraiment, ça craignait.

Elle ne dit rien pendant de longue minutes. Le silence pouvait dire beaucoup de choses lui aussi. Et de toute façon elle n'avait rien à dire. Ses pensées s'embrouillaient sans raison, et elle finirait juste avec un mal de tête pas possible. Elle se laissa bercer par la respiration d'Hugo, complètement dans son monde à elle. Elle n'avait pas compris pourquoi il l'avait embrassée, ni pourquoi il avait essayé de dire quelque chose avant de renoncer. Mais tant pis. Elle tentait d'oublier qu'il était possible qu'ils meurent dans l'année à suivre, le mois, voire la semaine.

Et ils restèrent ainsi jusqu'à ce que le temps soit venu de rentrer au camp, parce qu'au fond, le temps n'attendait personne. Il fallait continuer de vivre, malgré tout, et tout faire pour vivre du mieux possible.

 


 

 
© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
 




Merci Hugo ♥
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]
» Choix de l\'épée, notamment chez les Dúnedain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Partage & détente
 :: Les archives :: Les vielles histoires :: Août 2021
-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit