:: 
Doreodan
 :: La forêt :: Le sentier Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Help me, please, I'm begging you..." [Jane]

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
avatar

Citation : Laisse-moi crever dans cet enfer une bonne fois pour toute.
Liens : Retrouve mon l'histoire, mes connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Oseras-tu ? (8
Groupe : Solitaires
Messages : 102
Succès :
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Aoû - 0:29
Alors comme ça, Jane était le genre de personne généreuse même avec une apocalypse au cul. Hé bé, Haytham en avait connu des gars qui, même sans situation critique comme aujourd'hui, l'auraient laissé agoniser le nez dans les feuilles mortes. Alors que là, il était un parfait inconnu pouvant parfaitement se jouer d'elle pour la voler, et pourtant elle l'avait amené dans sa cabane et soigné. Perdu dans son nuage brumeux, Haytham ne s'en rendit pas immédiatement compte, mais il l'admira pour cela. Et puis au fond il lui était redevable aussi, elle l'avait sauvé sans rien demander. Et lui n'avait rien à lui offrir en retour, excepté une mine défaite et un garçon avec un esprit aussi visage que tous les objets en sa possession. Parce que oui, il avait quoi en sa possession ..? Des chaussettes, des chaussures, un caleçon et un pantalon. Même son t-shirt n'était pas sien, parce que la jeune fille s'était éclipsé rapidement pour aller en chercher rien. Tu fais pitié Haytham, tu ne mérites même pas qu'elle s'occupe de toi. La douleur était passée et Jane était partie. Le garçon souffla un peu, épuisé. Il fit glisser sa main dans son dos et grimaça avant d'essuyer sa main pleine de crème sur son pantalon. Si la fille voulait qu'il y avait touché elle allait se mettre en colère. Alors il ne fit comme de rien n'était jusqu'à ce qu'elle revienne avec un nouveau t-shirt. Ça ne l'enchantait pas de porter des affaires comme lui, Haytham avait toujours gardé ses propres affaires dans le chalet avec Heskel, mais... comme tout avait brûlé, il allait devoir s'y faire, non ? Il grimaça également à cette pensée, puis changea immédiatement de visage en croisant le regard de Jane. Il la remercia simplement, discrètement.
En toute logique, s'il le mettait, le tissu allait s'imbiber de la crème et donc tout son travail n'aurait servi à rien. La crème aurait été gâchée en plus. Avec grand soin (c'est faux, totalement faux) Haytham roula le t-shirt en boule et le garda dans son poing pour tout à l'heure. Du rideau qui faisait office de porte, il remarqua qu'il commençait à faire sombre. Le dîner approchait et son ventre lui fit savoir, et pas d'une manière très polie. Il regarda Jane, gêné, peu désireux de se faire servir encore une fois. Ce n'était même pas de la fierté, mais un souci de prendre trop de place.
Haytham détourna brusquement le regard à sa question et une horrible grimace déforma son visage. Il sentit son cœur battre plus rapidement au fond de sa poitrine, il se força à se calmer. Pas de panique. Respirer... Répondre.

- Incendie, on.... J'ai pas su sortir à temps.

J'ai pas su le sortir à temps. Quand il reposa ses yeux sur elle, ils exprimaient parfaitement un « ne pose pas de questions de plus s'il te plait ». Il tira un peu sur les bandages de ses mains, mal à l'aise quand son ventre gronda de nouveau.

- Et toute la nourriture que je conservais à brûlée, ainsi que les kits de soins et tout le bordel...
Revenir en haut Aller en bas
Jane Lumbard
“My wørst enemy is my memøry.” ∞
avatar
avatar

Citation : "La lune est froide mais vient réchauffer mon âme la nuit."
Liens : Retrouve l'histoire de mon personnage, ses connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Défie moi !
Groupe : Forestiers
Messages : 107
Succès :
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Aoû - 20:20
Le "on" prononcé par mégarde par Haythma flotta longtemps dans l'esprit de la jeune fille. Heskel ou quelqu'un d'autre ? C'était comme lire un livre sans jamais savoir qui était l'assassin. Elle croisa son regard et compris sans problème qu'il ne voulait plus en parler. Elle hocha doucement la tête pour lui montrer qu'elle avait compris à contre-coeur, déçue de ne pas pouvoir en apprendre plus à propos d'Haytham et son regard triste. Le garçon n'avait pas remis le t-shirt et après un instant de réflexion elle compris pourquoi. Elle avait répondu un petit "de rien" à son petit "merci". Elle le regarder rester silencieux et mal à l'aise, tirer sur ses bandages, et elle se retint de le gronder à ce propos. Il était préférable pour lui de ne pas abîmer ce qu'elle avait passé du temps à faire, ou Jane allait s'énerver. Elle entendit le ventre d'Haytham gronder, et ça lui rappela sa propre faim qui pointait le bout de son nez. Elle ne mordit la lèvre en réfléchissant. Elle allait sûrement devoir partager son repas du soir avec le garçon. Ou se débrouiller pour en avoir un deuxième. Ce qui allait être plus compliqué, mais allez savoir depuis quand le garçon n'avait pas mangé.

- Hmm je vois.

Jane se racla la gorge, désolée pour lui. Il n'avait plus aucun endroit pour dormir, plus rien qui pourrait lui rappeler sa vie d'avant. Il était seul, perdu, désorienté, et ça se sentait. Il était déjà décidé dans la tête de Jane qu'il dormirait ici pour cette nuit. Mais après ? Est-ce qu'il allait repartir ? Au fond Jane se demandait s'il n'allait pas repartir pendant la nuit. Il n'avait pas l'air à l'aise ici, et il aura repris des force pendant la nuit. Mais s'il repartait, est-ce qu'il allait retourner à son ancien domicile voir s'il pouvait sauver quelque chose, ou chercher un nouvel endroit habitable ? Toujours était-il que Jane se sentirait seul à nouveau. M'enfin pour le moment elle était plutôt gênée d'être avec lui.

- Je crois que c'est l'heure d'aller chercher le repas, tu veux venir chercher quelque chose avec moi ?

Le garçon hésita quelques secondes avant d'hausser les épaules. De toute façon s'il sortait sans t-shirt et ses blessures visibles tout le monde allait le dévisager et poser un tas de questions à Jane, auxquelles elle n'avait aucune envie de répondre.

- Je vais y aller toute seule et essayer d'avoir quelque chose pour toi. Je me dépêche, ajouta-t-elle avec un sourire.

                 ---

Jane revint quelques minutes plus tard avec une vieille ébréchée dans les mains, avec du lapin cuit grâce au feu de camp accompagné par deux carottes crues épluchées sommairement. Elle posa l'assiette par terre, et invita Haytham du regard à s'asseoir à côté. Puis elle alla chercher un petit sac où elle gardait quelques fraises et framboises en réserve si jamais elle avait une petite faim à un moment. La jeune fille s'assit à côté d'Hatham et posa le sac au sol.

- Eh bien... Bon appétit !

Elle prit une carotte et la grignota tranquillement, ravit d'avoir réussit à avoir plus de nourriture que d'habitude.



Merci Hugo ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Citation : Laisse-moi crever dans cet enfer une bonne fois pour toute.
Liens : Retrouve mon l'histoire, mes connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Oseras-tu ? (8
Groupe : Solitaires
Messages : 102
Succès :
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 26 Aoû - 19:23
Jane lui demanda s'il voulait aller dehors avec elle pour chercher à manger. Haytham pinça les lèvres. Aller voir les enfants de dehors, qu'ils posent un regard à la fois surpris et dérangé sur lui... Non, il ne voulait pas. Si Jane semblait être l'allégorie de la gentillesse, il ne savait que ce n'était pas le cas pour tous ces gosses du camp. Il ne voulait pas les voir, mais il n'avait pas non plus le courage de dire non. Alors il haussa les épaules, pour ne pas paraître trop lâche. La forestière sembla comprendre et elle et elle s'éclipsa. Pendant ce temps, Haytham se leva, et fouilla un peu la cabane. Non pas pour voler, ce n'était pas du tout son genre. Non, il ne savait pas trop pourquoi il faisait ça, c'était comme un instinct primaire. Tu deviens vraiment un sauvage, comme un cro magnon Haytham, nan mais regarde toi, qu'est-ce que tu fous. Euh, je sais pas. Je regarde juste ce qu'il y a. Et tu crois que c'est poli ? Tu aurais fait ça à une époque ? Non, non, je ne l'aurais pas fait mais... Alors va te rasseoir dans ce lit avant de te casser la gueule, t'es vraiment débile. Surpris par cette conversation avec son subconscient, Haytham partit se rasseoir sagement dans le lit. Il s'adossa au mur avant de gémir. Bon, à retenir : ne plus s'adosser à quoi que ce soit parce que c'était extrêmement douloureux. Peu fier d'être aussi bête, il se remit à jouer avec ses bandages. Elle faisait quoi Jane ? Ce n'était pas bon de rester autant de temps avec ses pensées comme ça, il allait se remettre à y penser, il ne voulait pas... Non non. Alors que les flammes se reflétaient encore dans ses yeux, Haytham se passa ses mains bandées sur son visage. Ce contact réche lui fit du bien et il soupira.

- T'es plus fort que ça Haytham, ça va aller, tu respires encore, ça va aller, t'as même encore des jambes, tu vois, quel chanceux tu es ! essaya-t-il de se rassurer lui même.

Mouais, ça fonctionnait pas très bien.
La jeune fille revint enfin avec une assiette en mauvais état, mais Haytham s'en fichait. Le plus important, c'était ce qu'il y avait dedans : à manger. Il ne savait pas ce que c'était, la viande, mais ça sentait bon. Et l'odeur attisa encore plus son appétit. Il se retint de se jeter sur l'assiette. Il ne voulait pas paraître impoli et ingrat aux yeux de la jeune fille. Il lui fit signe de se servir en premier, puis enfin il prit une carotte. Il savoura le jus qui glissa dans sa gorge et l'arrière goût sucré de légume. Haytham en aurait pleuré de remanger quelque chose. Il la remercia, et esquissa un fin sourire. Il zieuta d'un oeil envieux le morceau de viande, mais de nouveau il décida de ne pas y toucher. A la place, il prit quelques fraises et les savoura tout autant.

- Comment tu fais pour rester aussi gentille malgré tout ce qui arrive ? demanda-t-il soudainement, curieux.

C'était une vraie question, sur laquelle il avait longuement réfléchi sans trouver de réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Jane Lumbard
“My wørst enemy is my memøry.” ∞
avatar
avatar

Citation : "La lune est froide mais vient réchauffer mon âme la nuit."
Liens : Retrouve l'histoire de mon personnage, ses connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Défie moi !
Groupe : Forestiers
Messages : 107
Succès :
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 27 Aoû - 19:04
Jane vérifiait du coin de l’œil qu'il mangeait correctement et pas trop rapidement. Vu la tête hésitante qu'Haytham avait fait elle avait deviné qu'il était peu ravi de prendre en plus sa nourriture. En quelque sorte ça lui faisait plaisir qu'il s'en préoccupe, encore une fois la plupart des gens s'en serait contrefiché. Jane finit rapidement sa carotte, aussi affamée qu'un ours après avoir hiberné. Elle répondit aussi discrètement que lui après son remerciement. C'est normale. Jane avait du mal à penser que des gens seraient capable d'en laisser d'autres mourir, juste par égoïsme ou par peur de manquer de quelque chose. Elle préférait qu'au moins il meurt d'autre chose plus tard, que de ce dire qu'il était mort par sa faute. C'était mi héroïque mi glauque, mais Jane fonctionnait comme ça en cas d'apocalypse apparemment. Elle l'observa discrètement et fronça les sourcils en le voyant prendre plutôt des fraises. La jeune fille hésita à le réprimander mais il la devança.

La question qu'il venait de poser lui fit baisser la tête. Elle réfléchit longuement. Elle n'y pensait jamais, elle agissait en faisant ce qu'elle pensait être le meilleur. Elle pensait pas que ce qu'elle faisait était "gentil" comme le disait Haytham - ce qui au passage la fit légèrement rougir - mais plutôt humain. Elle le faisait aussi pour ne pas avoir une nouvelle source de cauchemar, du type voir quelqu'un mourir et s'en aller s'en se retourner, ou le regarder mourir sans pouvoir rien faire. Les cauchemars étaient quelque chose qui terrorisait Jane. Elle soupira en cherchant ses mots et tourna sa tête pour le regarder dans les yeux.

- Je suppose que c'est de cette façon que j'ai été éduquée. Ou bien qu'une petite fin du monde ne me fait pas peur, ajouta-t-elle dans un petit rire crispé. Plus sérieusement j'en sais trop rien.

Elle se racla la gorge et lui désigna la viande.

- Prends en, il y en a assez pour nous deux, et au fond je préfère les fraises à la viande.
Et c'est pas une question mais un ordre,
affirma Jane en hochant la tête, pour paraître un minimum stricte.

Elle prit un peu de viande, en se remémorant sa maman la forcer à le faire, et afficha soudain un petit air triste. Elle baisse les yeux pour le cacher, et picora quelques fraises.
Elle devait éviter d'y penser, changer de sujet.

- Et toi hmm... tu m'aurais laissé mourir ou bien tu m'aurais sauvée tel un héro de roman ? elle sourit un peu, fière de sa comparaison.



Merci Hugo ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Citation : Laisse-moi crever dans cet enfer une bonne fois pour toute.
Liens : Retrouve mon l'histoire, mes connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Oseras-tu ? (8
Groupe : Solitaires
Messages : 102
Succès :
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Aoû - 17:39
Jane baissa les yeux les yeux à sa question et Haytham se demande s'il avait dit quelque chose de mal, ou si c'était juste une sorte d'indice corporel pour dire qu'elle réfléchissait. Apparemment, c'était le cas, car elle soupira, sembla trouver une réponse et fixa les yeux du garçon. Il ne soutint pas son regard, sans savoir pourquoi. Il se reconcentra sur la nourriture. Sa réponse lui fit esquisser un léger sourire. Une apocalypse pouvait ravager la terre entière que la jeune fille tiendrait toujours debout, elle l'avait montré en faisant preuve d'une telle générosité à son égard. Comme quoi il existait encore des anges sur terre. Quand elle lui affirma que manger n'était pas un conseil mais un ordre, Haytham la dévisagea surpris par un tel aplomb. Ah. On ne lui donnait rarement d'ordre, mais quand c'était pour manger, et qu'il était dans cet état, il n'allait pas vraiment dire non... D'une main peu assurée, il prit la viande et l'apporta à sa bouche. En même temps, il avait rapproché le sachet de toile contenant les fruits rouges, et lui lança un regard sa traduisant pas "Alors tu manges là, aller." Si lui devait manger, elle aussi. Il allait être intransigeant là dessus.
Haytham s'étouffa brusquement à sa question, un morceau de viande étant passée par le trou à tarte (oui, une vieille expression de ses parents). Il se passa une main sur la bouche. Euh, s'il avait été dans sa situation, il ne savait vraiment pas ce qu'il aurait fait. Au fond, Haytham était paumé. Il était vraiment incapable de lui fournir une réponse.

- Ce que je dis en sécurité tranquillement dans une cabane peut être différent de ce que je fais face à une personne au bord de la mort en état de panique, réfléchit-il tout haut.

Et il n'avait pas tord.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Une punition méritée, vraiment? [Jane]
» Jayden Cole vs Jesse Jane
» Jane, la gaffe ... (pv Isabell / Libre)
» Jane Foster is in the place ! (Again)
» Je suis toi ▬ Jane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Doreodan
 :: La forêt :: Le sentier
-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit