:: 
Le commencement
 :: Introduction :: Univers :: Connaître la trame Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Event 3 : L'armée va-t-elle venir ?

Admin
Compte fondateur
avatar
avatar

Citation : citation
Messages : 532
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 18 Aoû - 11:32
L'event est ouvert à tous, il vous suffit de répondre à la suite de ce sujet pour y participer. La coopération entre groupes est indispensables. N'oubliez pas non plus que chacune de vos actions aura un réel impact sur la finalité de cet event. De même, pensez que vous gagnerez des points pour vos groupes.

L'armée va-t-elle venir ?


Tu te souviens du mot dont tu as entendu parler. Apparemment l'armée arriverait pour sauver tout le monde. Mais au fond de toi tu doutes. Tu te dis que c'est le coup monté d'un gosse qui voulait faire croire que tout le monde allait s'en sortir puis tu penses que c'est peut-être vrai.

Tu ne sais plus quoi penser. Si ce n'est que le cauchemar est peut-être bientôt terminé. Du coup tu te décides à aller enquêter, en solo ou en groupe tu n'as pas encore décidé mais tu sais que chercher des preuves te permettra de ne plus douter. Ça mettra peut-être fin à l'euphorie générale qui a lieu partout autour de toi mais au moins tu seras fixé.

Tu regroupes tes quelques affaires et tu pars faire tes recherches de ton côté. Tu seras venu à te lier d'amitié ou bien te battre avec de nouvelles personnes et cela ne t'effraie plus, tu n'as plus rien à perdre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Citation : "Lonery que des conneries" by Ryan McKinsley
Liens : Retrouve l'histoire de mon personnage, ses connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Défie moi !
Groupe : Solitaires
Messages : 133
Succès :
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Oct - 21:04
Marina était bloquée depuis une semaine dans sa cabane improvisée. Elle se demandait si les informations été justes, ou si elles étaient complètement fausses, demandant aux enfants de se rassembler pour mieux les tuer. Alors elle restait à l'intérieur, guettant le moindre mouvement de l'extérieur.
Mais elle en avait marre d'être immobilisée, de peur de se faire assassinée. Elle devait sortir. Et puis, les ressources vitales s'amenuisaient. Alors, elle ouvrit la porte fabriquée et installa le loquet. Ça ne retiendrait pas les voleurs, mais ça les embêterait pas mal.
Un sac de provisions sur le dos, avec à l'intérieur quelques vêtements chauds ou pour un temps plus sec, elle s'aventura dans la forêt, voyant au loin le lac qui rapetissait au fur et à mesure de ses pas.
Elle marcha pendant plusieurs minutes avant d'entendre un craquement. Elle se cacha rapidement derrière un arbre avant de se rendre compte que c'était elle qui avait marché sur une branche.
Elle leva les yeux au ciel, puis sortit de sa cachette avant de voir une ombre. Ni une ni deux, la revoilà derrière l'arbre. Elle attendit quelques secondes, puis pencha la tête pour apercevoir une silhouette humaine. Elle hésita.
Elle n'arrivait pas à déterminer quel genre de personne c'était, ni même à distinguer ses vêtements.

"Et puis merde. Y'a pas trente-six mille solutions."

Armée de son courage, elle courra jusque devant la personne et s'arrêta net devant elle. Puis, sans attendre sa réaction, elle ajouta :

"Je m'appelle Marina de Joaillier. J'ai entendu dire que l'armée avait trouvé un moyen de nous en sortir. Tu veux m'aider ?"



"Ne me remets pas en question : Tu sais que j'ai raison."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Citation : Where do we come from ? What are we ? Where are we going ?
Liens : Retrouve l'histoire de mon personnage, ses connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : [url=LIEN TOPIC DEFI]Défie moi ![/url]
Groupe : Solitaires
Messages : 42
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Oct - 23:55
Tu marches depuis des heures dans cette forêt d'arbre sans feuille et tu te demandes ce qui a bien pu te passer par la tête de t'y aventurer. Le froid est certes moins intense que dans le champ d'à côté, mais ça t'es aussi plus difficile de t'y orienter. Et justement, tu crois t'avoir perdu. Tes pieds te fonds mal et tes jambes, ainsi que tes mains, sont couverts d'égratignures dû aux branches couvertes d'épines de ses arbustes à l'écorce rouge, dont tu ignores le nom. Tu souhaites à l'instant qu'une bonne pair de raquette te tombe du ciel comme par magie, mais cela en serait absurde. Tu chasses rapidement cette idée, la laissant au magicien de compte pour enfant et te concentres sur ton sentier, qui se fait de moins en moins dense. Heureusement pour toi.

Soudain, ta jambe droite s'enfonçant dans un trou, qui avait été cacher par la précédente tempête de neige, te fait perdre ton assurance déjà précaire. Pour te retenir, une simple branche dépassant sur le bord d'un tronc. Mais celle-ci, trop faible, se rompt et tu t'affales de tout ton long dans la neige. Te relevant avec peine et surtout beaucoup de misère de cette neige molle, tu parviens à te dégager le pied et à te remettre debout. Un rapide check up te prouve que tu n'es pas blessé et en te remettant en marche, tu espères arriver à la fin de cette forêt rapidement, car elle te fait atrocement "chi**".

Mais te voilà. À peine as-tu fait deux pas, qu'une fille te fonce dessus. Elle parle trop vite. Son excitation et ses cris te font sursauter. Tu pousses un crie de stupeur, qui, te fait perdre ton équilibre et tomber de dos directement dans le trou, que tu viens tout juste de quitter. Tu finis par te dire que finalement, ce n'est pas ton jour et tu regrettes d'avoir quitté ta maison dans le quartier, pour enquêter sur cette soi-disant incursion de l'armer.

Ne parvenant pas à te relever. Tu ressembles à une tortue bien malgré toi. Ton lourd sac à dos et tes deux épaisseurs de manteaux t'empêche de passer tes bras par les sangles. D'un regard, tu implores la jeune fille de te venir en aide, car ta position ne te rassure pas le moindre du monde. Peut-être te laisses-tu envahir par la peur ? Pourtant, elle ne semble pas méchante, du moins, tu le souhaites.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Citation : "the important thing is to feel your music, really feel it and believe it" Ray Charles
Liens : Retrouve l'histoire de mon personnage, ses connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Défie moi !
Groupe : Zonards
Messages : 124
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Oct - 12:49
-T’es tirée d’affaire ma grande ! annonça Kassandra à une zonarde plus vieille qu’elle. L’aveugle failli ajouter « va jouer maintenant, j’ai du boulot » mais Elle ne voulait pas vexer une zonarde : en tant qu’infirmière, elle avait été très utile cet hiver mais le respect ainsi gagné demeurait fragile. Quelqu’un à une dizaine de pas de là coupa Missy alors qu’elle ouvrait la bouche pour conclure la conversation ; l’enfant avait trouvé quelque chose qui semblait important.
-Je vais écouter ce qu’il se passe. Salut ! conclut-elle simplement. La personne en question interpella l’adolescente qui s’approchait prudemment, le brouhaha l’empêchant d’écholocaliser correctement :
-Tiens, Missy, puisque tu connais des solitaires, t’as peut-être des infos là-dessus ?
-Well it sounds like a sheet of paper, répondit celle-ci, ne percevant rien d’autre, but I guess you’re referring to what’s on the sheet of paper.
-euh, quoi ?

Evidemment, les enfants d’aujourd’hui ne connaissent pas les varies références ni ne parlaient autre chose que leur langue natale, se dit Kassandra. Quand on lui eut expliqué le contenu du flyer de l’armée, l’infirmière reconnut qu’elle devrait quémander renseignements auprès des quelques connaissances extérieures qu’elle avait pu rencontrer à de rares occasions, la plupart ayant un rapport avec ses talents en médecine. Elle était donc partie à la recherche de ces gens-là, seule pour ne pas paraitre agressive, en espérant que son statut de seule infirmière de la ville la protégerait des agressions. L’infirme avait bien sûr complètement oublié les adultes dans cette réflexion, ceux-ci se faisant très discrets en ces jours-là.

Pas pressée, la guitariste avait pris son instrument et un sac dans son dos et s’était dirigée vers la périphérie de la ville. Elle savait à peu près où aller pour trouver la dernière solitaire qu’elle avait vue. L’aveugle s’était ensuite enfoncée dans le bois, en espérant ne pas se perdre à défaut de trouver ce qu’elle cherchait. Ce fut après quelques dizaines de minutes de marche prudente dans la forêt que l’adolescente entendit une voix qu’elle crut reconnaître malgré les arbres qui étouffaient la voix. La musicienne s’en approcha alors sans chercher à cacher sa présence et tout aussi prudemment vis-à-vis du sol de la forêt parfois traître pour une non-voyante. Audiblement, Missy venait à la rencontre de deux personnes dont une étendue au sol ce qui était assez étrange, mais Kassandra n’y réagit pas plus qu’en prêtant un peu plus d’attention sur les mouvements des deux personnes qu’elle rencontrait.

- Salut ! lança l’imprudente en s’arrêtant à quelques pas des deux ados. J’ai reconnu une voix venant d’ici, je me trompe ? Sa guitare jusqu’alors en bandoulière sur son ventre l’empêcherait de se mouvoir correctement, aussi l’ôta-t-elle en ajoutant :
-vous avez besoin d’aide, peut-être ?
La tête légèrement baissée comme à son habitude, l’infirmière espérait ne pas devoir encore user de ses talents, bien que la scène ressemblât à une bagarre d’après ses sens. Et comme à son habitude, la Zonarde ne se préoccupait que peu de sa propre sécurité, bien que légèrement plus qu’avant l’hiver.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Citation : "Lonery que des conneries" by Ryan McKinsley
Liens : Retrouve l'histoire de mon personnage, ses connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Défie moi !
Groupe : Solitaires
Messages : 133
Succès :
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Oct - 19:53
Marina avait agité les bras pour tenter de rattraper la fille, mais sans grand succès. Maintenant, elle pouvait voir à quoi ressemblait pas personne. Lorsque son regard croisa le sien, Marina écarquilla les yeux. Camille ?
Elle ria de bon coeur et lui tendit sa main. Si elle s'attendait à la croiser ici ! Non seulement elle était rassurée, mais en plus elle connaissait cette personne !
Puis, une voix fluette vint stopper son rire. Elle tourna lentement sa tête et son coeur reprit doucement des battements normaux. Pour la seconde fois, elle était soulagée. Et pour la seconde fois, elle était en plus de cela rassurée. C'était Missy !
Marina se disait qu'elle avait une chance de cocu. Elle tombait sur deux personnes qu'elle connaissait déjà, et avec qui elle ne s'était pas fritée. Elle fut étonnée de voir qu'elle avait emmené une guitare. Enfin, un étui de guitare avec un objet à l'intérieur. Elle s'attarda quelques secondes sur Camille et agrippa son bras pour l'aider à se relever.
Puis, elle regarda Missy et lui répondit gaiement :

"Comme on se retrouve ! Salut, Missy ! C'est Marina !"

Elle se souvenait que les adolescentes ne s'étaient jamais adressées la parole. Enfin, peut-être pas... Elle écourta alors le suspense et les présenta l'une à l'autre :

"Camille, je te présente Missy. Missy, voici Camille."

Puis, elle s'interloqua. Que faisaient-elles toutes les deux ici ? Pour qu'elles se retrouvent toutes les trois au même endroit au même moment, c'était une sacrée coïncidence !



"Ne me remets pas en question : Tu sais que j'ai raison."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Citation : Where do we come from ? What are we ? Where are we going ?
Liens : Retrouve l'histoire de mon personnage, ses connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : [url=LIEN TOPIC DEFI]Défie moi ![/url]
Groupe : Solitaires
Messages : 42
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Oct - 3:28
Vrai, elle n'est pas méchante et elle t'aide même à te relever. Tu constate alors que cette jeune fille porte un nom, car tu la connais. Oui, souviens-toi de cette nuit passé dans ta maison où tu as soigner se jeune garçon. Tu fouille dans ta mémoire, mais très vite tu parviens à placer un nom sur se jolie visage qui rit gaiement devant toi.

"Marina, merci."

Parviens-tu à dire alors qu'une autre silhouette que tu n'avais pas vue approcher surgit de derrière un arbre. Retenant ta respiration tu pries encore que ce ne soit personne de dangereux. Mon dieu que tu es nerveuse. Pensais-tu l'être autant en y entrant ? Non, en fait tu ne pensais juste pas y trouver des gens s'y promenant. Quel coincidence quand même. Mais du coup, cela te faisait quand même un peu craindre que des gens malfamé s'y promène. Même les enfants peuvent devenir des meurtriés ou des kidnappeurs et peut-être bien pire, des violeurs ? Trois jolies filles comme ça, c'est plutôt alléchant, que tu te dis.

"Hein ? Oui... Euh... 'lut Missy, je suis Camille. Camille Geneste. Heureuse de te rencontrer."

Dis-tu un peu mal assurer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Citation : "the important thing is to feel your music, really feel it and believe it" Ray Charles
Liens : Retrouve l'histoire de mon personnage, ses connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Défie moi !
Groupe : Zonards
Messages : 124
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 17 Oct - 13:06
Missy fut contente de découvrir qu'elle ne s'était pas trompée. et qu'elle s'était trompée sur l'autre point aussi: heureusement les deux jeunes filles ne s'étaient pas battues.
-Enchantée, dit-elle alors qu'elle remettait sa guitare en bandoulière dans son dos. L'aveugle avait le sourire aux lèvres: elle était plus que contente de retrouver cette Marina qui l'avait tant intriguée lors de leur rencontre. l'adolescente se posait bien-sûr un certain nombre de question à son sujet mais plus important: elle avait deux potentielles sources d'informations à sa disposition. l'infirmière sortit donc de son sac les bouts de papiers de l'armée qu'elle tendit devant elle, perpendiculairement au sol pour qu'ils puissent le lire:
- est-ce que l'une de vous saurait ce que c'est?
Mais l'évidence la gifla de plein fouet:
-it's upside down, isn't it? Just take it.
dans ces moments là, parler dans sa langue natale l'aidait à faire passer l'amertume. la musicienne s'approcha pour leur donner le flyer mais son pied se prit dans quelque chose, ce qui manqua de la faire tomber. Kassandra arriva donc en titubant devant ses interlocutrices et, gênée, leur tendit aussitôt le bout de papier mais l'aveugle était trop proche et sa main heurta une partie molle d'un corps en face d'elle, qui ramena sa main sur elle-même aussitôt.
-mais qu'est-ce que vous attendez pour prendre cette saloperie et me dire ce que vous savez?! s'emportat-elle de plus en plus gênée et le feu aux joues.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» L'armée d'Haïti est-elle soluble dans la démocratie ?
» Prends les armes et vois la gloire, elle t'appartient [PV armée de Kanoë]
» Elle est où ta soirée ? Chez toi ? Je peux venir ? ❤ ▬ Reyna A. Malbhoro
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Le commencement
 :: Introduction :: Univers :: Connaître la trame
-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit