:: 
Partage & détente
 :: Les archives :: Membre effacé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Raven Ϟ Burns without them Ϟ FINISH

Invité
Invité
avatar
avatar
Jeu 28 Avr - 3:32
Invité
THIS TIME BABY THE JOKE IS ON YOU ▲
AVATAR  → Touka Kirishima ; Tokyo Kushu.
NOM  → Inconnu.
PRENOM  → Rumeur : Evy.
SURNOM  → Raven ; Le Corbeau.
AGE  → Bientôt quinze années.
SEXE  → Féminin.
GROUPE  → Forestiers.

ETC ETC  →  Ϟ Caractère maternel avec les plus jeunes  Ϟ Cordon bleu  Ϟ Rusée  Ϟ Cœur rempli de sagesse  Ϟ Aliment favori : le pain croûté  Ϟ Apprécie le mauve  Ϟ S'occupe d'un petit jardin personnel avec quelques bovidés  Ϟ Coeur sur la main  Ϟ Main verte  Ϟ Prête croyance à la spiritualité amérindienne  Ϟ Possède un très grand respect vis à vis les animaux  Ϟ Croit à la réincarnation dur comme fer  Ϟ Sven ; son équidé albinos bien bâtit Ϟ Mocha : son fidèle Berger-Allemand.
Perchée, près de vous, à l'ombre de vos regards. Elle décèle les mensonges pour les effacer. Tard la nuit, on entend son chant, ce murmure répétitif d'enfant perdu, vos poils s'hérissent.

Chair de poule, le corbeau est présent. Chair de poule, la peur vous montes à la tête.

Vos pieds détalent à grande allure. Mince, le bruit de vos pieds l'alerte. Courrez, fuyez, mais le corbeau ne fait que vous épiez. Apprivoisez-le et il s'efface loin de votre liste noire. Froid est son regard, doux est son envole et éphémère est son apparition. Vous croyez être la proie, vous croyez que Raven vous analyses, mais elle ne fait que guetter et protéger son territoire. Tendre est sa présence si vous ne l'effrayez pas, féroce est son attaque si vous, vous en prenez à l'un de ses misérables protégers.

Vos pièges pour le capturer ne seront pas fructueux, après tout la ruse est l'un de ses vilains, si s'en est réellement un, défaut. Déjouez-le avec un bout de pain et le corbeau sera à bout portant. Les victuailles sont évidemment l'hôte de bien des malices : le péché de la gourmandise.

Futile, l'oiseau, comme vous désignez Raven, ne s'attache qu'à très peu de choses sans conséquence. Frivole : comme les ténèbres finales, -la mort-. Ce spectre, pourtant vivant, vous glisses, depuis toujours, entre les doigts sans que vous le sachiez réellement. Il n'y a rien que l'essence de la vie pour le ou plutôt la passionner. Les racines premières de la constitution de la vie : les êtres peuplant la Terre ne sont que l'unique passion qu'elle possède. Ses derniers vestiges, ses plumes -mèches de chevelure mauve bleuté-, sont un symbole énigmatique et presque occulte laissés à vos dépends.

Coureur des bois, le corbeau ne tient pas en cage, il s'envolera à la première occasion malgré vos regrets. Personne ne comprend ce mystérieux vivant : ésotérique, il n'y a que ses proches congénères pour déceler une réponse dans ses gestes curieux.

Sans aucune trouvaille, vous laissez vos mystères dans vos poches et partez sans la moindre idée d'où ce rapace peut être.

Vous avez essayés de déjouer les mœurs de la nature, des forestiers, mais le cœur du corbeau appartient à sa forêt.
Chair de poule, le corbeau n'est plus présent. Chair de poule, il finira par revenir.  
FOOLS LEARN FROM EXPERIENCES WHILE WISES LEARN FROM HISTORY
There is no greater agony than bearing an untold story inside you.▲

Tic tac, on the ground.

Tic tac, on the floor.

Burn.

Tout le monde dansait, tout le monde chantonnait et tout le monde se faisait la bise. Sauf elle. Le peuple s'habillait de robes rouges, de costards soignés et de paillettes pour resplendir. Excluant elle. Chaque famille possédait une dinde, des présents et de grosses familles pour le repas de Noël. Mais ce n'était toujours pas le cas pour cette jeune enfant.

...

Le petit appartement insalubre laissait flotter, sans problème, le tas de poussières que regorgeaient l'endroit. Un pain, un lait périmé et des pâtes au rendez-vous. La pauvreté devait probablement être leur entrepreneur. Mais la gaieté régnait en ces lieux, malgré le physique d'abandon dont faisait croire chaque pièce : exceptée une. Le couloir était long, mais étroit à la fois. Un flux d'énergie s'exclamait : des rires enfantins dépourvus d'une quelconque malice. L'aurore s'étendait contre le planché d'une certaine pièce. Une chambre. Un petit endroit pour ne pas affirmer tel que : compartiment. La peinture ne s'écaillait pas, le lit possédait un matelas et des couvertures neuves, mais un élément clé la différenciait des autres pièces malpropres : les rayons lumineux du lever du soleil, qui se laissaient filtrer à travers la fenêtre avec bienveillance.

Puis, de nombreux rires éclatant. Mystère. La porte d'une garde-robe s'ouvrait sur une enfant jouant à cache-cache. Ce rire cristallin aurait pu devenir une musique à bien y penser. Une voix douce et si angélique.

La poésie recouvrait les étagères d'une petite bibliothèque pour enfant, puis suivie par des romans policiers pour enfin croiser ceux sur les croyances amérindiennes. Depuis ses huit ans, cet être curieux batifolait entre de nombreuses idées : celle de l'énergie invisible que déployait chaque animal et le fait que même les roches possédaient une âme.

On pouvait discerner un tas de pages s'écrasant dans un mouvement de 'flottement', vers le petit tapis orangé, -quelques pages de français et une autre de géographie provenant d'un recueil manquant une page- se laissaient à la vue de tous. La scolarité n'avait jamais vraiment été un épisode confortable pour cette enfant. Les amis débordaient, mais cela était très loin de lui plaire. Depuis toujours, celle-ci appréciait la solitude agrémentée d'un ami ou deux. Un petit moment seule avec elle-même ne pouvait pas lui apporter rien de mieux.

Un insecte se promenait, alors contre un cadre contenant une jolie photographie : paraissant plus vieille que celles accrochées dans le couloir menant à la chambre. Une femme, un enfant, un bout d'épaule et rien. Une photographie en partie déchirée. Un élément manquant. Un bout d'épaule sans corps ni tête. Un fantôme. Une personne que l'on avait déchirée facilement à contre-cœur pour effacer de lointains et difficiles -pour ne pas dire malsains- souvenirs noircis.

Une coulisse. Une coulisse de peinture noire menant jusqu'à la porte du placard renfermant de simples rires enjoués. Une porte autrefois ouverte et maintenant étrangement fermée. Un cliquetis retentissait, alors que les courants d'air virevoltaient en cœur. Alors que l'insecte s'insérait dans un recoins de la porte... Le rire devint obscur. Un rire dépourvu de joie. Un ricanement faux. Triste ou égaré. Non. Un rire éteint.

La porte s'était mise à grincer.

BURNS 

s'inscrivait malencontreusement d'une manière à ce qu'il y ait des coulisses ébènes sous chaque lettre inscrite en majuscule. Une autre photo résidait proche de cet inscrit : en partie abîmée par de lointaines flammes. La partie manquante. Un homme. Des yeux foncés, un teint blanchâtre maladif et un sourire s'étirant. Aidan. Un faux père. Ceux que les enfants appellent '' papa '', malgré le fait que ça ne devait être qu'un beau-père auquel la gamine apportait confidence et affection. La mort se laissait voir sur ces bouts de papiers autrefois enflammée. Les flammes l'avaient dévoré. Une victime d'incendie parmi tant d'autres. Une mort dont avait dû assistée cette jeune enfant vers sa douzième année.

Un mur blanchâtre et légèrement atteint par la corrosion.

EPIDEMIC

s'était fait tracé en grosses lettres par les mains maladroites d'une jeune enfant. Un mot qui rappelle bien des souvenirs aux autres mômes de la ville : la grippe H3N4. 2021. Le jour de l'anniversaire de son chien Mocha : un an plus tard, donc en 2022... sa mère, elle, avait succombée. Néanmoins, peut-être était-ce mieux... car désormais les adultes étaient traqués. La vie n'était qu'un fardeau où tous y passeraient.

Un rayonnement s'étendait contre le planché dans ce petit recoin dépourvu de fenêtre. En fait, un trou démolissait une partie du mur. La verdure offrait sa beauté aux yeux de tous. Mais, alors... d’où provenait ce rire enfantin ? Le placard était désert.

L'enfant avait succombé à la nature. La nature, elle, accueillait ouvertement ce courageux corbeau noir. Malgré avoir tout perdu, Raven battait toujours et encore des ailes.

Les plantes, les arbres : la forêt, lui avait apporté bienfaisance et paix. Un moyen de tout oublier. Faire le vide. La population s'était forgée en ces lieux sauvages et elle y tenait tant. Raven tenait à cœur de protéger sa nouvelle et seule famille. Plus rien n'allait lui enlever le nid qu'elle s'était elle-même forgée.


Assurance et force, le symbole du corbeau.



Je proviens d'une galaxie lointaine pour ne pas dire... hors de votre univers. Appelez-moi Raven ou bien Kao c: ! J'aime les lamas.
WE'RE BUILDING IT UP TO BREAK IT BACK DOWN WE CAN'T WAIT TO BURN IT TO THE GROUND
(c) MEI sur EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Citation : La gamine a tué sa mère à contrecœur car celle-ci était infectée par le virus, Eden a eu peur de l'attraper à son tour si elle ne faisait rien. Elle a rejoint les zonards après que son meilleur ami ai disparu sans un mot. Maintenant, elle cache au maximum sa féminité car les enfants sont bêtes et pour eux les filles sont faibles, mais Eden est forte et elle leur a déjà prouvé.
Liens : Retrouve l'histoire de mon personnage, ses connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Défie moi !
Groupe : Zonards
Messages : 154
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 28 Avr - 8:20
Bienvenue parmi nous, ce petit début de fiches est très plaisant à lire j'aime beaucoup la description de Raven en tant que corbeau, j'ai hâte de lire la suite en tout cas !
N'oublie qu'à la fin de ta fiche tu obtiendras 50 points d'office car tu fais parti des 20 premiers membres.

Si tu as la moindre question n'hésite pas !
Et bon courage chat


Eden vous insulte en peachpuff.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Citation : citation
Liens : Retrouve l'histoire de mon personnage, ses connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Défie moi !.
Sinon, tu peux passer là pour mes demandes de RP.
Groupe : Solitaires
Messages : 72
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 28 Avr - 8:31
Bienvenue parmi nous,
il est chouette ton avatar !
Et j'aime bien ton personnage, hâte d'en lire plus Very Happy


Avatar par Waiting for nothing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
avatar
Sam 30 Avr - 3:00
Invité
Eden ; Je fais du mieux que je peux pour offrir une Raven parfaite à l'image que je m'en fais ! Je suis heureuse, alors que ça te plaises !  cute  Et puis, un petit bonus de points, non d'une marmotte ! C'est largement un bon accueil ! D'ailleurs, Frisk... je t'apprécie déjà et t'envoies pleins de kooeurs

Tristan ; Rooh, mais c'est le sympathique yipee

Awh, je suis vraiment épanouie de savoir que l'avatar et que mon personnage plaise ! Je ne la voyais pas autrement ! I love you

Je te remercie avec pleins de koeurs  mouton

--

D'ailleurs, ma fiche est formellement terminée et je vous souhaite une agréable lecture les amis yipee
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Compte fondateur
avatar
avatar

Citation : citation
Messages : 461
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Avr - 9:11

Bienvenue parmi nous !

Bienvenue parmi nous petite Raven. Voilà une histoire bien sympathique, enfin triste est plutôt le mot qui conviendrait le mieux. Ce corbeau mystérieux me plaît beaucoup et j'ai vraiment envie de lire un de tes RP.

Tu peux te lancer dans l'aventure

Ta fiche est validée, tu obtiens donc 10 points, comme tu fais parti des 20 premiers membres inscrits tu obtiens 50 points supplémentaires. Tu démarres donc l'aventure avec 60 points !
Tu peux donc  créer ta fiche de lien ainsi que ton espace personnel. N'oublie pas d'ouvrir ton topic de défi. Tu peux aussi jeter un oeil au concours du mois.

N'oublie pas de faire un tour dans le quartier général de ta faction.
Et surtout, bonne chance dans cette aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Me presento, me llamo Amaliya Sobrey Duffing {FINISH}
» Pat Burns : des chandails retrouvés
» Heartbreaker version girl [Finish]
» Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]
» Raven : Nevermore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Partage & détente
 :: Les archives :: Membre effacé
-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit