:: 
Le commencement
 :: Introduction :: S'instruire Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

09° Guide de survie

Admin
Compte fondateur
avatar
avatar

Citation : citation
Messages : 461
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Mai - 21:54

Guide de survie


Guide de survie écrit par Ghost, tout plein de remerciements pour toi !

La nourriture


L’eau
L’eau est le premier élément à trouver pour survivre. Si vous pouvez en trouver dans des maisons ou des bâtiments abandonnés, il y a malgré tout un risque de mauvaise rencontre ainsi qu’un risque de blocage des conduits par temps froid (l’eau dans les tuyaux gèle, empêchant l’écoulement par les robinets).
Il existe de nombreuses techniques pour trouver de l’eau dans la nature. La mer est un bon réservoir pour peu qu’on sache comment la dessaler. (cf Artisanat - Alambic solaire) Dans le cas des rivières et des cours d’eau, l’eau peut-être contaminée par des cadavres environnants, ou simplement un animal malade qui aurait bu avant vous, faites attention. Vous pouvez ceci dit utiliser la même technique que pour l’eau de mer, puisque le processus purifie assez efficacement l’eau.
Pour trouver une source ou un point d’eau, les animaux sont un bon indicateur (les herbivores en tout cas, puisque les carnivores se désaltèrent grâce à leurs victimes) mais également les insectes (comme les abeilles ou les mouches).

L’approvisionnement
Comme pour l’eau, le moyen le plus facile de trouver de la nourriture est de retourner dans les magasins et autres supermarchés désaffectés. Cependant, comme l’eau toujours, le risque de mauvaise rencontre est accrue, d’autant plus que, si les animaux ne savent pas se servir de robinet, la plupart savent déchirer un emballage plastique pour attrapper la viande à l’intérieur. Restez donc sur vos gardes !
De plus, la nourriture ne se conserve pas éternellement. Les magasins n’étant pas réapprovisionnés, une fois pillés, il n’y aura plus rien. Il est déjà assez de rare de trouver des aliments frais. Il faut donc se rabattre sur des conserves, qui, si elles sont dures à ouvrir, se gardent pendant plusieurs mois.

La chasse
La chasse est un art difficile pour les néophytes. Il s’agit de traquer les animaux d’une part et de les achever avant qu’ils s’enfuient de l’autre. Il faut donc des connaissances de trappeur mais également savoir maîtriser une ou plusieurs armes.
Pour la traque, les pistes animalières se repèrent non seulement à leur trace (le contour étant de moins en moins nette au fil du temps) mais également à d’autres éléments : écorce arrachée avec des traces de temps, branche cassée suite à un passage, touffes de poil prises dans les ronces. Autant d’indicateur qu’un animal est passé par là !
Pour achever l’animal ainsi débusquer, il existe beaucoup de méthodes. La plus connue est celle du fusil, malheureusement très difficile à se procurer de nos jours. D’autres solutions comme l’arc ou la lance peuvent être utiles, mais il faut savoir les manier, ce n’est pas toujours évident.
Un des moyens les plus simples avec peu de moyens et de connaissances reste le collet. Il s’agit grossièrement d’un noeud coulant accroché sur la piste d’un rongeur comme un lapin, attaché à un arbre ou une branche pour retenir l’animal. Le seul point négatif étant que quelqu’un pourrait passer avant vous pour récupérer votre butin.

La cueillette
Pas besoin d’être un génie pour cueillir trois fruits sur un arbre. La cueillette peut être une excellente ressource de nourriture, malheureusement, même dans un milieu tempéré comme celui de Doreodan, les espèces vénéneuses sont légions.
Un des principes de base est de cuire toute cueillette pour limiter les risques d’intoxication. Pour les plantes, quelques méthodes simples permettent de distinguer celles qui sont comestibles de celles qui ne le sont pas : une sève laiteuse, une odeur d’amande amère ou de pêche, une irritation quand une partie de la plante est frottée sur la peau. Ce sont des règles générales, il y a évidemment des exceptions.
Pour les champignons, on retrouve également quelques signes particuliers pour les distinguer : la présence d’une corolle à la base du champignon (comme une espèce de chaussette) et les lamelles blanches.

Les vêtements


Manteau, pull, pantalon
Il est important d’avoir un manteau sur soi ! Surtout si vous passez la nuit dehors, vous risquez de mourir de froid (au sens figuré comme littéral). Un point important à noter : les vêtements s’usent. Ils s’usent d’autant plus vite qu’ils sont sales et rarement laver. Pour vous donnez une idée, un pantalon en jean (donc plutôt résistant de base) qui n’est jamais lavé et porté quotidiennement ne durera pas plus de deux semaines. Il faut donc penser à faire des lessives, si c’est possible, ou à changer sa garde-robe de temps en temps.

Les chaussures
Même combat que pour le reste des vêtements, bien que la durée de vie soit généralement plus longue (de plusieurs mois pour des chaussures de ville à plusieurs années pour des bottes en cuir).
Ne pas en porter vous expose à plusieurs dangers : difficulté de fuite suivant le terrain, blessures, coupures, piqûres d’insectes (ils arrivent que les guêpes se posent au sol, par exemple).

Les outils indispensables


Le couteau
Le couteau, et sa version améliorée le couteau suisse, est un allié indispensable. Outil à tout faire, arme de choix pour les combats rapprochés. Il permet de découper les aliments, et… Enfin, je vais pas vous expliquer à quoi sert un couteau.
Malgré tout, il faut savoir qu’un couteau suisse aura une lame plus fragile, qui s’usera plus vite sur des travaux un peu difficile. La lame d’un couteau, même très solide, aura tendance à s’user. Il faudra penser à l’aiguiser pour garder tout son tranchant. Cela peut se faire avec des pierres trouvées dans la nature mais le plus efficace reste une bonne vieille pierre à aiguiser.

Les armes
Quasiment impossible à trouver, il faut également avoir les munitions qui vont bien, donc avoir énormément de chances. Il est peu probable que votre personnage en possède, à moins d’avoir le cul bordé de nouilles. Si d’aventures votre personnage en obtient, il faut considérer le soin à y apporter.
Dans le cas des armes à feu, la poudre mouillée devient inutilisable et de manière générale, si l’arme est mouillée, il est peu probable que vous puissiez tirer avec.
Une autre arme assez intéressante est l’arc. Contrairement à une arme à feu, il fonctionne quelque soit le temps et les munitions ne sont pas très complexes à réaliser avec un peu de patience. Qu’il soit en bois ou en métal, il sera malgré tout sensible à une exposition à l’humidité prolongée.

Les bâches
Il ne parait pas comme ça, mais une bâche est très utile. Elle permet de former un abri provisoire à l’aide de quelques branches mais également de fabriquer un alambic solaire (cf la partie Artisanat). Elle protège de l’humidité du sol et permet éventuellement de déplacer des choses lourdes en la traînant sur le sol avec sa cargaison dessus.

Les récipients
Avoir un bon choix de récipient pour faire la cuisine est un des points essentiels de la survie. Comme la plupart des aliments doivent être cuits pour éviter l’intoxication, et éventuellement leur donner un meilleur goût, avoir une bonne batterie de casseroles, d’assiettes, de tasses est un atout indéniable.
Vous pourrez en trouver assez facilement dans les magasins, mais, comme pour tout, les stocks ne sont pas illimités.

L’abri


Les abris préexistants
Les moins discrets mais les plus confortables. Avec un peu de chance, vous pouvez y trouver toutes les premières nécessités comme de l’eau potable ou de la nourriture. Malheureusement, ce luxe peut être très convoité, il est dangereux d’y rester, particulièrement si vous êtes un adulte.

Les abris fabriqués
Beaucoup plus discrets, ils peuvent, selon la durabilité qu’on souhaite leur donner, durer de quelques jours à plusieurs mois. Les principales caractéristiques à vérifier pour un abri durable sont : la solidité, l’imperméabilité (par le toit mais également par le sol, qui peut être très humide), la ventilation (pour toujours avoir de l’oxygène et pour limiter les odeurs), la proximité avec un point d’eau. Si ces éléments sont réunis, vous pouvez vous considérer satisfait.

Le feu
Un feu a de nombreux avantages, il permet de se réchauffer, de cuire les aliments ou de les sécher pour les conserver pour plus tard. Il faut néanmoins savoir l’allumer, en l’absence d’un briquet.
Pour démarrer un feu, il faut prévoir trois parties : de l’amadou (végétaux secs réduits en miettes voire en poudre, qui s’enflamme à la première étincelle), de l’allume-feu (petits branchages secs en bois tendre qui formeront les premières flammes) ainsi que du combustible (un bois dense durera plus longtemps, un bois vert peut être utilisé également si votre feu est déjà bien lancé).
Sans oublier les risques liés à l’usage d’un feu : visibilité, danger de propagation (notamment avec du vent). Pensez à prévoir un foyer bien sécurisé, à l’abri du vent et de l’humidité du sol pour le démarrer et l’entretenir plus facilement, avec éventuellement des pierres autour, qui permettent une meilleure diffusion de la chaleur et limite la propagation aux herbes et autres branches alentours.

La santé


Intoxication
En cas d’intoxication, il existe deux types de comportements à avoir. Si les symptômes sont de simples mots de ventre, ne rien avaler pendant cinq à six heures en attendant que la douleur passe, en pensant à bien se réhydrater en cas de diarrhées ou de vomissements.
Si des symptômes plus graves se manifestent, vomir au plus vite pour évacuer l’aliment en question. Des antibiotiques peuvent être nécessaires pour garantir la survie du malade.

Coups, bleus, bosses
Ce sont les blessures les moins graves, mais elles peuvent nécessiter quelques soins malgré tout pour guérir convenablement. Le soin recommandé est l’application du froid, que ce soit de la glace dans un linge quelconque ou plus simplement un tissu trempée dans de l’eau fraîche. Si vous arrivez à mettre la main dessus, une pommade à base d’arnica peut grandement soulager la douleur.

Blessures ouvertes
Les blessures ouvertes regroupent toutes les blessures qui ont entamés l’épiderme. De l’éraflure jusqu’à la plaie béante, la priorité reste la même : éviter l’hémorragie puis la garder propre pour limiter les risques d’infections. Dans le cas d’une blessure profonde, pour limiter l’hémorragie, comprimer la zone impliquée ou, si cette dernier est sur un membre, effectuez un garrot. Recoudre la blessure peut être nécessaire, il faudra pour cela un nécessaire stérilisé. Nettoyer la plaie plusieurs fois par jour est essentielle, après avoir retirer les corps étrangers s’il y a.
Le meilleur désinfectant reste le savon, mais ce n’est pas le plus agréable. Des désinfectants pharmaceutiques peuvent être trouvés, ils piqueront moins pour une efficacité identique. En dernier recours, de l’alcool, le plus pur et fort possible, peut être utilisé, mais gare à la douleur que cela provoque.

Fractures, entorses
En cas d’entorse, l’immobilisation du membre pendant au moins une semaine est préconisé. Dans le cas d’une fracture, le délai s’élève à un mois. Une atèle artisanale fait avec des branches propres et du tissu suffit dans la plupart des cas.
Des séquelles sont à prévoir si ces conseils ne sont pas suivis : rigidité de l’articulation la plus proche (notamment en cas de fracture du poignet), voire douleur chronique et dans les cas les plus extrêmes, incapacité à utiliser le membre en question.

L’artisanat


Lame en silex
Ustensiles : pierre de silex, pierre arrondie ou marteau.
Toujours utile dans le cas où vous n’auriez plus de couteau. Les premières fois, ça prends un peu de temps, mais le coup de main vient vite.

Corde
Ustensiles : herbe (fraîche), écorce, bambou, tendon animal ou orties.
Les techniques diffèrent selon l’ingrédient de base utilisé et le tressage. Par exemple, un tendon doit être détaché de toute la viande et tressé encore humide alors que l’ortie doit être séché, décortiqué, les fibres séchées à nouveau avant de pouvoir être utilisée.

Lance
Ustensiles : branche (rectiligne de préférence), lame, facultatif : corde.
Une lance est relativement simple d’utilisation. Elle sert autant à la chasse qu’à la pêche qu’à la défense. Suivant vos ressources, deux techniques sont possibles : tailler la lance en pointe (vous pouvez la brûler légèrement pour une meilleure résistance, mais l’exercice est délicat) ou attacher la lame de votre choix avec de la corde.

Lance-pierres
Ustensiles : tissu, petites pierres (munitions).
Le manier demande un peu d’entraînement mais elle a l’avantage d’être très simple à réaliser. Avec une bande de tissu de la longueur de l’avant-bras environ, vous repliez l’arme en deux pour y loger la pierre (ou tout autre munition suffisamment dense, pour être à la fois petit et lourd), et vous pourrez la lancer en faisant tourner le tout puis en relâchant une des extrémités du tissu.

Arc
Ustensiles : lame, bois souple, corde.
A l’inverse du lance-pierres, l’utilisation est relativement aisée mais la fabrication longue et plutôt complexe, bien que les éléments de base soient assez simple. Il faut dans un premier temps sculpter le bois pour obtenir la forme d’un arc avec une encoche à chaque extrémité pour y loger la corde. L’arc non bandé doit former un creux en son milieu pour obtenir la forme adéquate une fois armé. La corde n’a pas besoin d’être souple, au contraire. A noter que plus le bois sera souple, moins il sera puissant et à l’inverse, plus il sera rigide, plus il se brisera facilement. Un équilibre est donc à trouver de ce côté là.

Flèche
Ustensiles : lame, branchettes, empennages (plumes, feuilles), facultatif : pointes.
Les flèches servent de munitions pour votre arc. Leur fabrication est assez longue et minutieuse, mais rien d’irréalisable. Il vous faudra tailler un tube d’un demi centimètre de diamètre environ, le plus droit possible. D’un côté, vous pouvez au choix mettre une pointe (en silex, en ferraille) ou la tailler directement dans le bois. De l’autre côté, il faudra faire des entailles pour mettre les empennages (l’idéal étant les plumes, mais des alternatives sont valables également) afin que la flèche file droit.

Collet
Ustensile : corde.
Un simple noeud coulant pour attraper de petits animaux comme des lapins, des belettes ou des renards. Il faut cependant penser à la mettre sur une piste fréquentée par l’un de ces animaux et la suspendre légèrement au-dessus du sol pour qu’ils se prennent le cou dedans. Plus la corde est fine, plus les chances de piéger un animal sont grandes.

Alambic solaire
Ustensiles : petit récipient, bâche en plastique, pierres, facultatif : grand récipient.
Un alambic solaire est un nom bien compliqué pour un récupérateur et/ou un purificateur d’eau. Pour récupérer de l’eau, creuser un trou dans le sol, installez le petit récipient au centre. Tendez la bâche par dessus avec les pierres et mettez en une au milieu pour attirer l’eau de condensation dans le récipient. Pour purifier de l’eau, c’est à peu près la même installation si ce n’est qu’il vous faudra mettre l’eau à purifier dans le grand récipient. Suivre ensuite les mêmes étapes que précédemment. Dans ce deuxième cas de figure, pensez à utiliser un petit récipient assez lourd pour qu’il ne flotte pas.

Conclusion


Ce petit guide de survie est terminé ! J’espère qu’il vous aura été utile. Bien évidemment, vos personnages ne sont pas censés tout savoir, il s’agit plus de vous donner des indications pour mener vos rp. Suivant leur formation et leur passé, ils peuvent avoir appris ou découvrir plus facilement certains éléments, à vous de juger !
Ce guide n’est évidemment pas exhaustif, il n’est là que pour servir de base à votre imagination, soyez créatif !

Source : Guide de survie

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Guide de survie en territoire zombie [Règles]
» Le petit guide de survie d'Enzo P. Hisachi
» Petit guide de survie à l'usage des habitants de l'hôtel de Bourgogne
» Guide de survie en bibliothèque hostile [Enri ?]
» Guide de survie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Le commencement
 :: Introduction :: S'instruire
-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit