:: 
Doreodan
 :: La forêt :: Le sentier Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le monde actuel te plaît ? › ft Jane Lumbard

Invité
Invité
avatar
avatar
Lun 26 Sep - 21:06
Invité
‹ D'une certaine façon, c'est la fin du monde. Ça te plaît, toi, de savoir que le monde court à sa perte à cause d'un virus ? Moi non. › ft Jane Lumbard
Le monde actuel te plaît ?
On est où, on est où ? ♫ chantonnait depuis une bonne dizaine de minutes une petite voix dans ma tête. J'avais envie de lui ordonner de se taire, à mon dam cela m'était impossible. Lui dire de la boucler signifierait m'avouer à moi-même que je perds les pédales en ce moment. Il en est hors de question, je vais bien, je me porte à merveille et je suis toujours aussi souriant qu'avant l'apocalypse. Je crois. Je me sens juste... seul. Je ne m'en plains pas, je l'ai choisi vis-à-vis de ma bonne entente avec les autres ! Si je souhaite ne pas finir avec une tronçonneuse dans une main et une tête dans l'autre, mieux vaut que je me tienne à l'écart de n'importe quel groupe composé d'êtres humains.

Me voilà dorénavant dans cette gigantesque forêt. Je cherche, en vain, une source d'eau afin de me rafraîchir ainsi qu'un arbre fruitier qui pourrait couper ma faim pendant quelques jours. Il a fallu, bien évidemment, que j'emprunte ce sentier qui mène n'importe où pour me perdre au beau milieu d'un endroit décoré d'arbres plus immenses les uns que les autres. C'était donc tout naturellement que j'avais haïs mon sens de l'observation car, si j'étais un minimum attentif, en observant ce qui m'entoure j'aurais très bien pu retrouver mon point de départ qui m'emmène vers un point d'arrivé encore inconnu.

« La beauté de ce monde est semblable à celle d'une grenouille puante et visqueuse ! »


Le monde m'énerve. Tout m'énerve à cet instant. Je devais à tout prix trouver quelqu'un qui pourrait, avec amabilité, me donner quelques conseils pour retrouver mon chemin. Et, dans le pire des cas, gagner sa confiance si elle refuse de me répondre. Ça serait bête d'employer la manipulation face à un étranger, un humain ou un monstre, peu m'importe. Bien sûr, tant que cette personne n'est pas fanatique des grenouilles, ça me va. Si elle les aime plus que sa propre vie, je passerai mon chemin et je me perdrai avec joie dans cette forêt !

Je poursuivais ma route en marmonnant des choses incompréhensibles, que je ne comprenais pas non plus à certains moments mais nous ne nous attarderons pas là-dessus n'est-ce pas. Je soupirais et m'arrêtais une bonne fois pour toute sur ce sentier interminable qui me paraissait faire des kilomètres et des kilomètres ! Je n'étais pas fatigué, juste épuisé par les événements et le manque de ressources dont je bénéficiais. ‹ Œil pour œil, dent pour dent ›, voici la phrase fétiche des individus peuplant la Terre. Ils s'en fichent de voir quelqu'un mourir de faim à côté d'eux, ils veulent simplement tout garder pour leur poire et basta. C'est compréhensible. Ils craignent un manque de nourritures. Une éventuelle famine pourrait débarquer ? Peut-être bien que oui, peut-être bien que non. Après tout, nous ne sommes pas à l'abri des surprises malgré le virus qui a tout ravagé sur son passage.

Lorsque j'ai regardé en face de moi, j'ai remarqué une personne qui avançait. Ça m'a fait sourire. Je vois quelqu'un. Je deviens fou, non ? Pitié, dites-moi que ce n'est pas une hallucination ! Je ne supporterais pas une minute de plus d'être seul ici. Ou si, mais j'en aurais marre. Je la contemplais de loin. C'est une nana. Ah mais c'est pas possible, ça ! Je vois des demoiselles partout ou quoi ? Je parie qu'elle ne me sera pas d'une grande aide. Ça ne sert à rien, les filles. Juste à anéantir une amitié entre deux mecs, point barre. Je m'avançais donc rapidement vers elle en gardant un air décontracté pour ne pas paraître trop brusque envers elle. C'est fragile, une girl.

« Mademoiselle ! C'est fou à quel point tu ressembles à... une fille. Bah, peu importe, t'es du genre caractère de merde ou p'tite demoiselle toute timide ? »


Joli entré, n'est-ce pas ? Je vais devenir un pro de l'abordage, je vous jure.

« Oh tu sais pas non plus où on se situe par rapport à l'entrée de la forêt ? Ou la sortie... en fait j'en sais plus trop rien. Tu connais le coin par hasard ? »

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Jane Lumbard
“My wørst enemy is my memøry.” ∞
avatar
avatar

Citation : "La lune est froide mais vient réchauffer mon âme la nuit."
Liens : Retrouve l'histoire de mon personnage, ses connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Défie moi !
Groupe : Forestiers
Messages : 107
Succès :
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Sep - 19:30


❝ Le monde actuel te plaît ? ❞

Feat. Lucius J. Green ★





Jane se baladait tranquillement dans la forêt. Elle voulait se dégourdir les jambes, parce que rester toujours dans sa cabane à soigner les autres forestiers, c'était usant. Donc, Jane se promenait dans la forêt, plus précisément sur le sentier. Elle marchait sans but, mais appréciait la beauté de la forêt. La lumière qui passait à travers les feuilles des arbres donnaient une jolie luminosité. Jane inspira un bon coup, elle était seule cette fois-ci mais temps pis. Elle pouvait bien survivre quelques minutes seule. Elle remontait le sentier, en se demandant quand elle trouverait le faire demie tour pour retourner au camp, et que la réalité lui reviendrait en plein dans la figure. L’épidémie et tout le reste. Jane fut sorti de ses pensées par son estomac qui gargouilla. Elle ignora la faim : elle pourra sûrement manger un petit quelque chose sur la route, ou bien en rentrant. Elle se mit tout de même à regarder autour d'elle dans l'espoir de trouver des fruits ou quelque chose du genre, tout en marchant. Elle soupira comme pour sortir toutes ses peines, ses peurs et son stresse rien qu'en vidant l'air de ses poumons.

Parfois elle avait envie de courir loin de tout, s'enfuir en espérant trouver un endroit que le microbe n'aurait pas atteint. Elle se disait que c'était idiot, quelqu'un serait déjà venue les chercher sinon. Puis toutes sortes de théories bizarres lui venaient à l'esprit, du style "en fait c'est un texte pour voir si les enfants sont assez résistants et s'ils peuvent survivre en cas de fin du monde" et qu'à la fin on leur avoue que les adultes ne sont pas morts. Mais c'est tout aussi idiot. Mais Jane ne peut s'empêcher de se rassurer de cette manière, une partie d'elle lui criant qu'elle se fait des faux espoirs.

Soudain Jane se figea. Elle avait entendu quelque chose. Elle fronça les sourcils et se concentra sur ce qu'elle voyait devant elle. Au loin apparu un garçon plus âgé qu'elle. Elle ouvrit grand ses yeux, paniquée, et se dépêcha pour aller se cacher derrière l'arbre le plus proche d'elle. Elle regarda le garçon avancer. Il avait l'air complètement dans son monde, le regard tourné à l’opposé d'elle. Elle prit son courage à deux, n'ayant rien à perdre, et sortit de sa cachette. Elle n'avait pas vu d'arme sur le garçon. Elle le regarda avec curiosité, se demandant même s'il allait finir par la remarquer. Puis il le regarda enfin. Jane n'ouvrit pas la bouche et le laissa parler. Au fur et à mesure elle se demanda si elle avait bien fait de sortir de sa cachette au final. Elle pinça ses lèvres et le laissa finir. Bien-sûr qu'elle ressemblait à un fille, et puis c'était quoi cette question ?

- Et bien heu... Je dirais la deuxième réponse. Enfin un peu les deux, dit-elle en le regardant comme s'il avait une troisième main. Et oui, je connais le coin.

Elle renifla. Donc c'était un garçon perdu. Sûrement pas un forestier, eux ils connaissaient tous la forêt plutôt bien. Elle ne savait pas si elle devait avoir peur du garçon ou bien rire. C'était tout de même un sacré numéro. Elle n'avait encore jamais croisé quelqu'un qui posait ce genre de questions lors d'un première rencontre. Décidant d'être polie à défaut du garçon, et fit une sorte de petite révérence ironique.

- Jane, enchantée. Et vous ?

Elle pouffa, mais resta sur ses gardes. Manquerait plus que le garçon se vexe. En tout cas, le garçon allait devoir montrer un peu plus de tact s'il ne voulait pas pourrir dans la forêt. Il devait mériter que Jane lui montre le chemin.





© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia




Merci Hugo ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
avatar
Jeu 27 Oct - 14:48
Invité
‹ D'une certaine façon, c'est la fin du monde. Ça te plaît, toi, de savoir que le monde court à sa perte à cause d'un virus ? Moi non. › ft Jane Lumbard
Le monde actuel te plaît ?

Elle est donc une demoiselle au caractère fort avec une touche de timidité. Décidément, ça arrive partout, ça ! Malgré ça, elle me semble bien marrante, cette petite humaine. Sa révérence ironique me fit sourire, cela faisait bien longtemps que je n'avais pas eu à faire à quelqu'un d'assez joyeux pour oublier les tracas de notre nouvelle vie. Elle se présenta comme étant une certaine Jane et me... vouvoya. Non ! Tout mais pas ça s'il vous plaît ! J'ai l'impression d'avoir trente ans, maintenant. Bon, d'accord, trente ans ce n'est pas si vieux, mais c'est l'âge où on paraît peut-être mature, je suppose. Ah ! encore quelque chose qu'il va falloir rectifier au plus vite, je n'aimerais pas avoir l'impression, en lui parlant, de bénéficier d'un quelconque respect. Et de paraître plus vieux que mon âge, aussi, surtout ça en fait. Mais chut ! Chut ! Ne dites rien. La vieillesse m'effraie, je vais être ridé dans quelques années et non merci.

« Lucius pour vous servir, jolie demoiselle ! »


Je lui souris donc. On remédiera à la politesse après les présentations, d'accord. L'avantage pour moi, c'est qu'elle connaît les lieux donc je suppose qu'elle fait partie de ce groupe qui abrite la forêt. C'était comment, leur nom, déjà ? Je ne m'en souviens plus, ma survie passe avant les noms qu'on donne aux différents groupes qui peuplent ce pays. Si je ne me trompe pas, cependant, je fais partie des ‹ Solitaires ›. Triste vie, hein ? Être un solitaire alors qu'autant de monde s'allie. Bon, on arrive à se regrouper de temps en temps, bien sûr.

« Tu me sembles bien heureuse contrairement aux autres. Tu dois avoir un sacré secret pour continuer à sourire face à un monde qui se détruit petit-à-petit ! »


C'est sûr : je serais étonné d'apprendre qu'elle est de nature joyeuse. Ça fera toujours plaisir, par contre, de savoir que des personnes comme elle existent encore. Vous imaginez, vous, vous retrouver face à un type qui ne sourit jamais, qui ne fait pas de blagues, qui semble s'ennuyer et se laisser dépérir toutes les cinq minutes si vous le quittez ? Ça serait gonflant, n'est-ce pas ! Voilà une raison de plus qui fait de moi un solitaire, je n'aime pas voir mes confrères se laisser mourir parce qu'ils n'ont plus aucun espoir pour ce monde qui a propagé le virus.

« Si je te parais impoli, je m'en excuse d'avance ! Je n'ai plus l'habitude de parler avec les autres. La seule chose qui me tient compagnie, c'est le bruit de notre bienveillante Dame Nature. »

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Jane Lumbard
“My wørst enemy is my memøry.” ∞
avatar
avatar

Citation : "La lune est froide mais vient réchauffer mon âme la nuit."
Liens : Retrouve l'histoire de mon personnage, ses connaisances, tu peux aussi me défier à cet endroit : Défie moi !
Groupe : Forestiers
Messages : 107
Succès :
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 27 Avr - 19:36
(désolée désolée désolée désolée désolée du retaaaaaaaaaard TT Vraiment désolée /mur/ j'avais complétement zapé ce rp ;; )



❝ Le monde actuel te plaît ? ❞

Feat. Lucius J. Green ★





Lucius. Jane aimait bien se prénom, ça faisait un peu ancien mais pas trop non plus, puis c'était originale, pas comme Jane. M'enfin bref, Jane détailla une nouvelle fois le garçon, à la recherche de trace de danger. Elle ne voyait rien, ce qui ne la rassurait pas pour autant. C'est à dire que il pouvait très bien faire l'idiot mais être en fait très intelligent, et prêt à réagir à tout moment. Jane le soupçonnait d'être comme ça. Parce qu'il avait survécu jusqu'ici, et que ce n'était pas une mince affaire. Et qu'elle même était comme ça, à la différence qu'elle était prudente, alors que lui se baladait pas trop discrètement dans une forêt, en territoire inconnu. Et qu'il s'était perdu. Jane était partagée, mais restait sur ses gardes pour éviter les mauvaises surprises.

Elle remarqua son sourire et de le lui rendre. Ses fossettes apparurent donc sur ses joues. Bon, au moins il avait l'air un minimum sympathique, et il avait le dont de la faire rire intérieurement avec ses drôles de question. Il devait être de bonne compagnie. En plus il l'avait qualifié de "jolie demoiselle", ce qui l'avait réellement fait sourire. Ce Lucius était aussi original que son prénom. Jane se demandait quels autres surprises il lui réservait pour la suite. Des vrais sourires ou rires sont toujours bons à prendre à cette époque. Et puis avoir un nouvel ami ne lui ferait pas de mal. Même si elle doutait le recroiser un jour.

Jane pouffa légèrement à sa deuxième intervention. Un secret ? Pas vraiment. Elle était juste dans ses bons jours, parce qu'il y avait bien des jours où elle s'enfuyait dans la forêt et déprimait toute seule. Mais il était vrai que la plupart du temps, Jane arrivait à voir le bon côté des choses. Elle arrivait à s'émerveiller d'un rien, sourire juste parce qu'il pleut et qu'elle adore la pluie. Et puis, il y avait Hugo, qui la faisait sourire avec un sourire ou ses petits mots ou gestes maladroits, qui eux la faisaient fondre de bonheur. Les petites marques d'affection qui changent tout. Qui l'empêchaient de se noyer dans les déprimes.

- Il est possible que j'ai un secret. Un secret vraiment génial même. Mais c'est mon secret, je partage pas, annonça-t-elle en prenant un air faussement contrarié. De toute façon c'est "secret" justement, sourit-elle pour pas qu'il comprenne qu'elle n'avait pas trop envie de lui parler d'Hugo, et de sa vie en générale.

Jane était encore un petit peu sur la défensive, elle voulait que Lucius gagne sa confiance sans qu'elle le surestime trop vite.

La jeune fille pinça ses lèvres. Il ne paraissait pas impolie pour le moment, il l'avait appelé "demoiselle" tout de même. Et puis elle comprenait tout à fait. Beaucoup de monde s'enfermait dans la solitude depuis le virus, c'était leur moyen de survivre, se créer une bulle protectrice en quelques sortes.

- Pas de problèmes Lucius. Et... tu es un solitaire de ce fait ? Comme tu dis que tu parles à personne, c'est un truc typique d'eux non ?

Elle jeta un regard circulaire autour d'eux, très concentrée.

- Au fait on se pose ici ou on se met en route ? Parce que j'aimerais bien m'asseoir si on reste, dit-elle en fixant la racine d'un arbre sur laquelle elle pourrait s'asseoir. Enfin après marcher me dérange pas non plus hein. C'est juste pour savoir, rajouta-t-elle dans un léger rire.




 
© Code de Phoenix O'Connell  pour Never-Utopia



Merci Hugo ♥
Revenir en haut Aller en bas

Citation : citation
Liens : Retrouve [url=LIEN FICHE PRESENTATION]l'histoire[/url] de mon personnage, ses [url=LIEN FICHE DE LIENS]connaisances[/url], tu peux aussi me défier à cet endroit : [url=LIEN TOPIC DEFI]Défie moi ![/url]
Messages : 9
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Aoû - 16:00

Intervention PNJ

Etant donné que Lucius a été effacé du forum puisqu'il ne donnait plus signe de vie, voici l'intervention d'un PNJ qui te permettra d'avancer dans ton RP petite Jane. Je vais devoir faire parler et bouger ton personnage mais pas de panique tu en reprendras le contrôle après la fin de cette intervention.

La disparition

Lucius te regarda d'un air amusé. Il jouait un petit manège avec toi et lorsque tu lui as proposé de marcher, ce dernier s'enfuit dans la nuit en prétextant une envie pressante.

Tu l'as attendu durant des heures entières, sûrement deux tout au plus. Mais tu n’as pas attendu plus longtemps, la forêt n'est pas un endroit sûr de nuit. Alors tu as oublié cette rencontre. Tu t'es convaincue que ce fameux Lucius n'était rien de plus qu'un enfant perdu qui voulait te faire du mal.

Tu te remis donc en route pour rentrer dans ton petit camp avec tes amis.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La place d'Haïti dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Doreodan
 :: La forêt :: Le sentier
-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit